Attention, le prélèvement à la source pour l'emploi à domicile entre en vigueur. Les particuliers employeurs vont donc devoir opérer une retenue sur les paies versées à leurs salariés, dès janvier 2020. Voici la procédure à suivre.

Ecouter l'article :

Prélèvement à la source : que devez-vous faire pour votre femme de ménage ?IllustrationIstock

Garde d’enfant, ménage, jardinerie… À compter du 1er janvier, le prélèvement à la source pour l’emploi à domicile entre en vigueur. Les particuliers-employeurs vont donc devoir effectuer de nouvelles démarches afin d’opérer une retenue sur les salaires versés.

Seules les personnes employant un salarié direct seront concernées. Celles ayant recours aux services d’une société n’auront en revanche rien à effectuer, puisqu’elles règlent des factures et non des salaires.

Prélèvement à la source : comment effectuer la démarche ?

Le prélèvement à la source sera établi par l’intermédiaire des centres de gestion Pajemploi et Cesu. Ainsi, au moment de la déclaration en ligne des heures effectuées et du salaire net horaire, le logiciel indiquera comme c’est le cas aujourd’hui, le montant des cotisations dues et le montant de l’impôt à retenir à la source.

Vous devrez alors verser à votre employé(e) un salaire net amputé de l’impôt à la source. De son côté, le centre Cesu ou Pajemploi prélèvera automatiquement sur votre compte le montant des cotisations et l’impôt dû par le salarié. Il les reversera ensuite à l’Urssaf (cotisations) et Finances publiques (impôt).

Ainsi, si vous employez une femme de ménage 20 heures par mois au salaire horaire de 11 euros nets, vous lui verserez mensuellement 220 euros nets et paierez 141,89 euros de cotisations, détaille le site spécialisé Mieux Vivre votre argent. Coût total de 361,89 euros (180,94 euros après crédit d’impôt).

Dès janvier, si le centre Cesu signale que le prélèvement à effectuer est de 11 euros (5% du salaire net), vous ne donnerez alors plus que 209 euros à votre salariée. Cependant, le prélèvement passera à 152,89 euros (141,89 euros de cotisations et 11 euros d’impôt dus par la salariée).

Si le coût global demeurera pour votre part inchangé, afin de déduire l’impôt de votre salarié, veillez à le déclarer avant de lui soumettre sa paie.

Vous trouvez les démarches trop compliquées ? Pas de panique. Pour simplifier au mieux les procédures, une offre "tout-en-un", délégant aux centres Pajemploi et Cesu l’ensemble de la gestion du salarié, a été pensée. Une fois la déclaration du dit salarié effectuée, le centre se chargera de prélever les cotisations et le salaire sur le compte de l’employeur, puis reversera la rémunération du salarié (nette d’impôt) sur son compte.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Vidéo : Impôts : votre taux de pourrait évoluer une nouvelle fois en janvier 2020

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.