Stupeur et incompréhension pour une dizaine de milliers de propriétaires. La taxe locale, qui devra être réglée vers la mi-octobre, risque d'être très salée. Voici pourquoi.

Ils ont été avertis cet été par un mail ou un courrier du fisc. Des dizaines de milliers de propriétaires vont voir leur taxe foncière 2019 flamber par rapport à l’année dernière. En effet, au cours de l’année, le fisc a revu la valeur locative de leur logement, qui permet d’évaluer le montant des impôts locaux. Etablies en 1970, ces valeurs locatives sont révisées petit à petit par l’administration fiscale, rapporte Le Parisien.

Une élévation incompréhensible pour les propriétaires concernés.

Taxe foncière : les plaintes se multiplient

Les appels des adhérents de l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) ne cessent de se multiplier ces dernières semaines. L’ampleur du phénomène semble d’ailleurs particulièrement marquée cette année. C’est en tout cas ce qu’assure l’organisme.

“Nous recevons beaucoup plus d'appels et de courriers que les autres années, dévoile le président de l'UNPI, Christophe Demerson. Certains propriétaires ne comprennent pas l'augmentation prévue car ils n'ont fait aucuns travaux depuis des années !“

Selon Pierre Hautus, le directeur général de l'UNPI, certaines régions de France seraient même victimes d’un "coup de force de l'administration fiscale". En Isère et dans certains départements d'Auvergne par exemple, les augmentations seraient particulièrement élevées. D’après l'UNPI, elles atteignent parfois jusqu'à + 136 % !

Un fait qui n’a "rien d'extraordinaire cette année", estime pourtant Bercy. La Direction générale des finances publiques (DGFiP), note simplement qu' "il est procédé annuellement à la constatation des constructions nouvelles et des changements de consistance ou d'affectation des propriétés bâties et non bâties. La prise en compte de ces changements se traduit par une mise à jour, à la hausse comme à la baisse, des valeurs locatives cadastrales servant de base aux calculs des impôts directs locaux".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.