Un nombre conséquent de villes ont prévu de taxer considérablement la propriété d'une résidence secondaire. Faites-vous partie des malchanceux qui vont devoir mettre la main au portefeuille ?
Résidences secondaires : ces villes où la surtaxe d’habitation va exploser

C’était l’une des promesses phares d’Emmanuel Macron. Avant même son élection, le chef de l’Etat s’engageait déjà à supprimer la taxe d’habitation. Jusqu’à présent, difficile de lui reprocher de ne pas avoir tenu parole en la matière : pour l’essentiel, les Françaises et les Français n’ont plus à la payer. Quant à celles et ceux qui doivent encore s’en acquitter, ils devraient bientôt en être libérés. Comme l’explique le ministère de l’Economie sur son site, la disparition totale et définitive de cet impôt local est prévue pour… 2023.

En pratique, cependant, la transformation de la taxe d’habitation a commencé dès 2018. Une fois installé à l’Elysée, Emmanuel Macron a progressivement réduit le montant à payer pour l’ensemble des contribuables jusqu’à la supprimer complètement pour 80% des déclarants en 2021. Ne continuent donc à la payer que les 20% des plus foyers les plus aisés de la nation… Ainsi que toutes celles et ceux qui possèdent plus d’une résidence.

Taxe d’habitation : vous allez peut-être devoir continuer à la payer, malgré la suppression

En effet, la taxe qu’a décidé de supprimer Emmanuel Macron ne concerne que les résidences principales. Quiconque possède donc un second - voire un troisième ! - logis s’expose donc encore à l’impôt. Et dans certaines villes, ce dernier fait même l’objet d’une surtaxe. La liste dans notre diaporama, sur la base des informations du Figaro Immobilier.

En outre, souligne la banque Boursorama sur son site d’information, l’essentiel des déclarants devraient recevoir un avis de taxe d’habitation… et ce qu’ils soient exemptés ou non. Ce dernier accompagne en effet l’avis d’imposition pour le paiement de la contribution à l’audiovisuel public. Pas d’inquiétude à avoir, donc, si vous le recevez tout de même !

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.