Le gouvernement s'est plusieurs fois engagé à ne pas augmenter les impôts. Pourtant, certaines de ses manœuvres ressemblent beaucoup à des hausses déguisées…
Le nouveau tour de passe-passe d'Emmanuel Macron pour gonfler les impôtsAFP

"Il y a un principe absolu : nous n'augmenteront aucun impôt, nous garantiront les baisses d'impôts qui ont été promises aux Français", assurait déjà Bruno Le Maire, en août 2020, rapportait alors Ouest-France. Et le ministre de l'Economie d'insister : "Ce que je souhaite, c'est que les Français puissent dépenser cet argent pour relancer l'économie et que les entreprises puissent participer à la relance de cette économie. Nous mettons au même niveau l'urgence économique et l'urgence sanitaire". 

Aujourd'hui encore, cette ligne semble n'avoir pas bougée. Le même Bruno Le Maire expliquait récemment s'opposer à une augmentation des impôts, y compris pour financer la "dette covid", dont l'annulation est inenvisageable aux yeux de la directrice du Fonds monétaire international (FMI). "Nous ne pouvons pas faire payer la note aux Français par les impôts", croit désormais savoir le patron de Bercy, qui cite l'erreur de François Hollande : en 2012, alors qu'il succédait à Nicolas Sarkozy et à la crise financière que celui-ci avait dû affronter, le socialiste a décidé de gonfler les impôts. "Ça a été une catastrophe", résume simplement le ministre.

Les impôts vont-ils augmenter dans les mois qui viennent ?

Pour l'économiste Philippe Crevel, qui a déjà expliqué son analyse dans nos colonnes, Emmanuel Macron ne se risquera pas à une hausse frontale des impôts avant 2023 ou 2024, sous réserve bien sûr d'être réélu en 2022. Cependant, cela ne veut pas dire qu'il n'aura pas recours à des combines discrètes et aussi indolores que possible… Mais pas moins coûteuses pour les contribuables, détaille Le Figaro.

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.