À partir du 1er janvier 2019, le prélèvement à la source va remplacer la mensualisation de l'impôt sur le revenu. Une mesure qui n’est pas sans conséquence sur le salaire.

Un salaire moins important

Avec le prélèvement à la source, l'impôt sur le revenu est directement prélevé par l'employeur. Une nouvelle ligne fera donc son apparition sur le bulletin de salaire, au même titre par exemple que les cotisations sociales, et correspondra au montant d'impôt que le salarié doit payer. Par conséquent, le salaire mensuel net sera inférieur une fois cette réforme en place. Mais au final, le salarié aura les mêmes revenus avec ce dispositif qu'avec le précédent, dans la mesure où il n'aura plus à payer d'impôt. Autre avantage, le décalage d'une année entre la perception du revenu et le paiement de l'impôt ne sera plus en vigueur.

Un impôt calculé grâce au taux de prélèvement

Publicité
Pour connaître le montant prélevé par l'employeur chaque mois au titre de l'impôt sur le revenu, il faut tenir compte du taux de prélèvement à la source. Celui-ci est calculé grâce à la déclaration de revenus réalisée par les salariés en 2017. Les taux de prélèvement communiqués à l'employeur (pour qu'il sache combien prélever sur le salaire chaque mois) pourront lui donner une indication sur le montant des revenus de ses salariés. Pour éviter cela, les contribuables ont la possibilité de demander à l'administration fiscale un taux neutre. Si ce dernier est inférieur au taux réel, le salarié devra payer le complément directement à l'administration fiscale.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet