Avec l'application du prélèvement à la source à partir du 1er janvier 2019, le décalage d'un an entre la perception des revenus et le paiement de l’impôt sur le revenu est terminé. Malgré cette année blanche, il est toujours possible de profiter de réductions et de crédits d'impôt.

Année blanche : les crédits d’impôts ne sont pas impactés

Malgré la future année blanche, les réductions et les crédits d'impôts ne seront pas perdus en 2018. Différentes solutions de défiscalisation n'évolueront pas, à l'image de l'embauche de salariés à domicile, des travaux de rénovation énergétique, des investissements dans une PME et des donations à des œuvres de charité. C'est également le cas des différents dispositifs immobiliers, comme Pinel, Malraux ou encore Scellier, qui permettront toujours de réduire son impôt sur le revenu. De manière générale, l'ensemble des crédits et réductions d'impôt offriront toujours les mêmes avantages, et ce, malgré le prélèvement à la source.

Les solutions de défiscalisation lors de l’année blanche

Publicité
Concernant les revenus qui ne sont pas concernés par le prélèvement à la source (plus-value, dividendes, etc.) et les revenus exceptionnels, ces derniers seront imposés. Toutefois, l'impôt sur le revenu sera malgré tout imputé de l'avantage fiscal. D'autres solutions de défiscalisation sont davantage impactées par l'année blanche. C'est le cas notamment des versements sur une épargne retraite (PERP, Corem, CRH, etc.) et des investissements qui génèrent des déficits. Dans les deux cas, les sommes à déduire de l'impôt seront calculées sur la moyenne des cotisations ou des dépenses réalisées sur les années 2018 et 2019.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet