Nouvel entretien obligatoire. Un décret paru le 29 juillet dernier au Journal Officiel, relatif à l'inspection et à l'entretien des chaudières, des systèmes de chauffages et des systèmes de climatisation, instaure plusieurs nouveautés.

Vous êtes désormais dans l’obligation d’entretenir et de faire contrôler vos pompes à chaleur et systèmes de climatisation tous les deux ans. Si jusqu’ici, cet impératif ne concernait que les chaudières, le Décret n° 2020-912 du 28 juillet 2020, paru le 29 juillet au Journal Officiel, apporte son lot de nouveautés.

Les systèmes thermodynamiques ne devaient en effet jusqu’ici être inspectés seulement tous les 5 ans. Cette mesure survient après les opérations coup de pouce chauffage à 1 € pour le remplacement de chaudières fioul, grandement soldées par la pose de pompes à chaleur au sein des foyers les plus modestes, rappelle Que Choisir.

Toutefois, les équipements anciens comme nouveaux, dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 70 kW, à l’exception de ceux destinés uniquement à la production d’eau chaude, pour un seul logement, sont donc concernés.

Pour être en règle, la totalité des équipements existant au 1ᵉʳ juillet 2020 devront ainsi être révisés d’ici le 1ᵉʳ juillet 2022.

Energie : l’entretien doit s’effectuer à la demande de l’occupant

Comme l'indique le texte, sauf si le bail précise que cette tâche incombe au propriétaire, l’entretien s’établit à la demande de l’occupant.

Au sein d’un bien collectif, c'est le syndicat des copropriétaires qui devra en faire la demande.

Voici la liste de vérifications à effectuer : contrôle de l’étanchéité du circuit de fluide frigorigène, d’éléments à nettoyer si nécessaire, et réglages.

Le chauffagiste se doit également de vous conseiller sur différentes données que voici.

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.