Entré dans le langage populaire, car elles servaient de logement au personnel de maison dans les immeubles haussmanniens notamment, les chambre de bonne ont bénéficié ces dernières années d’un net regain d’intérêt. Elles sont très recherchées par les étudiants notamment, dont les budgets sont limités. Ainsi, faire l’achat d’une chambre de bonne à Paris peut s’avérer intéressant.

Le recours à des domestiques se faisant de plus en plus rare, les chambres de bonne sont aujourd’hui très souvent le premier logement d’une vie d’étudiant. Les loyers étant modérés, c’est surtout vers ce genre d’habitation qu’ils se tournent. Cependant, elles se situent très souvent au 6ème ou au 7ème étage des immeubles bourgeois de Paris, et ne possèdent pas d’ascenseur. L’accès se fait donc par un escalier de service. Généralement, les douches et les WC se trouvent sur le palier, ce qui explique son prix modeste. Par ailleurs, leur superficie est d’environ 10m².

Les chambres de bonne sont également très souvent mansardées et ne disposent que d’une ouverture par vasistas, qui ne garantit pas forcément une vue vers l’extérieur d’ailleurs. Avec la flambée des prix de l’immobilier, celle-ci trouvent très vite preneur. L’investissement dans l’achat d’une chambre de bonne à Paris peut donc s’avérer vite rentable, avec un retour sur investissement assez rapide. A noter que l’habitat doit mesurer au moins 9m² au sol et 2,20m de hauteur de plafond, ou proposer un volume habitable de 20m3. En outre, sachez que la chambre de bonne ne dépasse pas les 13 m², sinon il s’agit d’une studette !

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.