Pour améliorer l'aération de votre logement, vous avez le choix entre une Ventilation Mécanique Assistée (VMC) et une Ventilation Mécanique Répartie (VMR). Quel type de ventilateur choisir ?
©iStockIstock

Qu'est-ce qui distingue vraiment une VMC d'une VMR ?

Publicité

La VMC et la VMR ont un mode de fonctionnement très similaire : ces équipements extraient l'air vicié (chaud et humide) des pièces d'eau (salle de bains, cuisine, toilettes) tout en permettant à de l'air frais et neuf venant de l'extérieur de pénétrer dans le logement. Il n'existe qu'une seule et unique différence entre ces deux types de ventilateurs, mais elle est importante : dans le cas de la VMR, chaque sortie d'air est indépendante puisque dotée de son propre aérateur qui expulse l'air vicié depuis la façade. De cette manière, il n'est pas nécessaire d'installer des gaines et des conduits d'air dans le logement, comme c'est le cas pour une VMC qui implique un système centralisé. Les travaux à réaliser sont beaucoup plus légers, et le volume disponible préservé !

Publicité

La VMC pour une maison neuve, la VMR pour une rénovation

En règle générale, les particuliers optent pour des ventilateurs VMR dans les logements où un système centralisé de gaines (essentiel aux ventilateurs VMC) est impossible à mettre en œuvre, soit en raison de la configuration du bâti soit à cause du manque d'espace. Qui plus est, une VMR n'est pas toujours compatible avec les réglementations thermiques récentes, ce qui empêche son installation dans une maison neuve. C'est pourquoi il est préférable de réserver une VMC à un logement à construire, et d'opter pour une VMR lors de la rénovation d'un logement ancien comportant de nombreuses pièces contiguës et exiguës.