Des cyberbraquages qui rapportent gros. Trois quadragénaires ont été interpellés ce mardi 23 avril à Metz pour prise de contrôle illégale d'automates.
IllustrationIstock

270 000 euros de butin ! Trois malfaiteurs, membres présumés d’un gang, ont été interpellés ce mardi 23 avril à Metz par la PJ de Nancy et l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC). Les cybercasseurs, issus des pays de l’Est de l’Europe (géorgien, biélorusse et lituanien) et installés en France, seraient, selon les enquêteurs, à l’origine d’une trentaine d’effractions, entre septembre et décembre 2018, révèle Le Parisien. Les voyous, qui agissaient principalement dans l’est de la France, ont de leur côté admis avoir commis seulement "une dizaine d’attaques".

Un schéma d’attaque bien rôdé

Leur mode opératoire ? Le "jackpotting" ou "technique du gros lot". Celle-ci permet de prendre le contrôle par ordinateur des distributeurs de billets, normalement gérés par les banques.

Comment ? En perçant la façade du DAB et en connectant le PC portable au câble de commande afin d’accéder à son système informatique.

Objectif ? Lui faire déverser automatiquement l’argent qu’il contient.

La pratique est assez récente dans l’hexagone. Pour anticiper de telles attaques, le service d’analyse criminelle de la police judiciaire y a consacré une note. Selon le document interne le "jackpotting" est une pratique menée par des "techniciens aguerris" appartenant à la "criminalité organisée russophone".

Et de préciser : "Lors de leurs nombreux déplacements, ces individus utilisent alternativement les voies routières, bus locaux et autocars transnationaux, et aériennes, vols low-cost à destination ou en provenance de Beauvais".

Une fois en France, ils circulent à bord "de véhicules de grosse cylindrée équipés de fausses plaques d’immatriculation française, laissant supposer l’existence d’individus en charge de la logistique sur le territoire."

En vidéo : Déjà des arnaques aux dons pour Notre-Dame