Placer son argent sur un Livret A, ou un PEL, c'est bien. Mais placer son argent dans le parmesan, les vaches ou le cannabis, c'est tout de suite plus original. Sans compter que cela peut, aussi, se révéler très lucratif. 
Istock

Placement farfelu mais rentable : quand les vaches rapportent 5 fois plus que le livret A

Sur le papier, le fait d’investir dans une vache s’apparente clairement à un placement atypique. Les instances suprêmes en la matière à l’instar de l’AMF (l'Autorité des Marchés Financiers) ne vous donneraient, par conséquent, pas forcément leur bénédiction si vous envisagiez d’investir vos économies sur ce segment. Vous ne disposeriez, par ailleurs, pas de la protection liée à la régulation des marchés. Pour autant, les années passant, les retours en matière de rendement se veulent particulièrement heureux.

A lire aussi : Bitcoin, pétrole, fonds euros… Cinq placements à fuir en 2018

A la différence du livret A (qui, lui, ne rapporte que 0,75 % par an), la rentabilité constatée, pour celles et ceux qui ont choisi d’investir dans une vache, est portée à 3 %. Pour effectuer ce placement, il leur a suffi de passer par un intermédiaire spécialisé. Son nom : l’AFIC, pour Association Française Investissement Cheptel.

Sa mission : assurer un rôle d’intermédiaire entre les investisseurs et les éleveurs. Au final, des dizaines de milliers d’épargnants ont déjà investi sur ce segment. A l’achat, sachez qu’une vache coûte en moyenne 1 435 euros (frais de mise en place compris : ferme, assurances épidémie, maladie, ou accident) et qu’en fonction du montant que vous aurez pris le parti d’investir, vous pourrez en acheter une ou plusieurs réparties dans 800 fermes de France.