Dans la corbeille de fruits, mieux vaut éviter de tout mélanger. Si certains fruits continuent de mûrir une fois cueillis, ils impactent aussi ceux à proximité. Découvrez lesquels doivent être stockés seuls.
Fruits : ceux qu'il faut stocker seul pour ne pas pourrir toute la corbeille

C’est bien connu, il ne faut jamais mettre tous ses œufs dans le même panier - ou, en l’occurrence, ses fruits dans la même corbeille. Et pour cause ! Certains d’entre eux accélèrent le processus de putréfaction des autres végétaux.

Il existe en effet une catégorie de fruits dits "climactériques", qui une fois récoltés, continuent de mûrir. Un phénomène lié à la production d’un gaz, l’éthylène. Cette hormone végétale inodore et incolore accélère la maturation de ces végétaux.

Les fruits non-climactériques, eux, ont une maturation indépendante de l’éthylène, ce qui la rend faible, voire nulle, une fois cueillis. Dans cette catégorie, on retrouve entre autres la fraise, la framboise, l’ananas et les agrumes.

Comment conserver ses fruits ?

Pour conserver vos fruits plus longtemps, il faut veiller à garder ces deux catégories séparées. En effet, au contact de ceux qui dégagent de l’éthylène, les fruits non-climactériques verront leur détérioration s’accélérer : ils vont s’abîmer et pourrir.

Pensez également à retirer vos végétaux de leurs sacs en papier kraft, qui dégagent eux aussi de l’éthylène d’après le site quitoque.fr.

Pour empêcher vos fruits de pourrir trop vite, vous pouvez les placer au réfrigérateur : le froid ralentira le processus de putréfaction. Vous pouvez également utiliser l’astuce du bouchon de liège. La technique est simple : il suffit de couper le bouchon en deux et de le placer dans la corbeille. Il absorbera alors l’excédent d’humidité. Pensez à le changer toutes les semaines pour conserver un maximum d’efficacité.

Voici une liste (non exhaustive) des fruits à stocker seuls à découvrir dans notre diaporama.

Vous souhaitez participer au salon des seniors ? Obtenez une invitation gratuite et venez nous rencontrer en cliquant ici >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.