Carte bancaire : est-il encore nécessaire de la signer en 2024 ? Istock
Concurrencée par d'autres moyens de paiements, les cartes bancaires changent d'allure. Sur leur verso, elles sont de moins en moins nombreuses à disposer d'un encart pour les signer. Est-il encore indispensable d'y apposer son paraphe ?
Sommaire

Peut-être aviez-vous pris cette habitude. A chaque réception d’une carte bancaire, vous retourniez le précieux sésame, et de façon très soigneuse, vous y inscriviez votre signature. Ou bien au contraire avez-vous toujours oublié de vous y soumettre, et vous ne vous en portiez pas plus mal. Mais qui a raison dans cette situation ? 

En 2024, le développement de moyens de paiement alternatifs : par mobile, voire avec des puces intégrées sous la peau, rend quelque peu obsolète cette pratique. D’autant plus que de nombreux fournisseurs de cartes bancaires ne proposent même plus le petit encart au verso où vous étiez invité à apposer votre paraphe, comme le fait remarquer un article de MoneyVox

Pourquoi signer une carte bancaire ? 

Cette signature sert en principe à justifier que vous êtes bien le ou la propriétaire de la carte avec laquelle vous procédez à une transaction. En principe, pour tout achat supérieur à 1 500 euros, le commerçant vous fait signer un ticket de caisse ou une facture. La signature au dos de votre carte serait un moyen de contrôler que vous en êtes bien le possesseur. Le commerçant peut vous demander une pièce d’identité, voire vous refuser l’achat. “Ces exigences doivent être affichées dans son magasin”, est-il indiqué sur le site Service-Public.fr. Dans le cas où son refus vous semble injustifié, vous pouvez le signaler à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). 

Lors d’achats effectués à l’étranger, il n’est pas rare non plus, et quel que soit le montant, d’avoir à signer une “facturette”.

Une obligation, vraiment ? 

Les conditions d’utilisation des établissements bancaires précisent généralement les obligations afférentes aux cartes proposées à leurs clients.“ La carte est rigoureusement personnelle, son titulaire devant y apposer obligatoirement, dès réception, sa signature dès lors qu’un espace prévu à cet effet existe sur le support de la carte”, indiquent par exemple les conditions générales de la Société générale

Moyens alternatifs

Dans les faits, vous pouvez bien sûr retirer de l’argent au distributeur ou effectuer des achats chez les commerçants avec une carte non signée. D’autres moyens d’authentification tels que des codes, ou une double vérification avec une application mobile, permettent désormais de vérifie r que vous êtes bien le détenteur d’un moyen de paiement. “Tout va se dématérialiser, on s'oriente vers de nouvelles manières d'être identifié et authentifié”, indique un spécialiste à MoneyVox