Pouvoir d’achat : 5 astuces pour épargner malgré l’inflation
Chaque mois, les Français voient leur pouvoir d'achat se réduire un peu plus. Leurs capacités financières étant impactées, beaucoup ont des difficultés à épargner. Des solutions pour mettre en place une stratégie d'épargne pérenne existent.

Depuis le début de l’année, la France subit une inflation record depuis des décennies : +5,2% en rythme annuel à la fin du mois de mai, selon l’Insee. Cette hausse de l’indice des prix à la consommation a de multiples conséquences : pouvoir d’achat affaibli, consommation moindre, conditions d’épargne défavorables. Selon le dernier baromètre mensuel de l'économie Odoxa, Abeille Assurances, Challenges, BFM Business, le moral économique des Français est en berne (70% de défiants). Ils attendent avec impatience l’entrée en vigueur de la série de mesures visant à améliorer leur pouvoir d’achat.

Pouvoir d’achat : il manque 490 € aux Français pour vivre correctement

Une étude de l'association 60 Millions de consommateurs dévoile que le surcoût moyen dans le budget des Français représente 90 € chaque mois. Pourtant, d’après le baromètre CSA Research / Cofidis publié le 12 mai dernier, les ménages estiment qu'il leur manque 490 euros par mois pour être à l'aise financièrement. C’est 21 euros de plus que l’an dernier. Les disparités entre les foyers sont néanmoins grandes. La situation est bien entendu beaucoup plus compliquée pour les Français modestes. Quant aux profils les plus fragiles, ils le deviennent encore plus.

Dans ce contexte, pour ceux qui le peuvent encore, est-il toujours bon d’épargner sur des livrets bancaires, alors même qu’ils vous font perdre de l’argent ? "Une chose est sûre, il faut continuer à épargner", assure Olivia Egger, responsable du pôle ingénierie patrimoniale à la Caisse d’épargne Languedoc-Roussillon, dans les colonnes de Midi Libre. "L’inflation entraîne, certes, une baisse du pouvoir d’achat, mais on peut continuer à épargner en diversifiant."

Découvrez comment dans notre diaporama ci-dessous.

Lancer le diaporama

Mettez votre argent sur des placements générant au moins 5%

1/5
Mettez votre argent sur des placements générant au moins 5%

Selon Karl Toussaint du Wast, cofondateur de Netinvestissement, plateforme spécialisée en gestion de patrimoine, "la stratégie d’épargne doit être là pour contrebalancer l’inflation". Il faut donc "trouver des placements qui génèrent a minima les 5 % de l’inflation".

Évitez les fonds euros

2/5
Évitez les fonds euros

Ne placez pas votre argent sur les fonds en euros. "Ils sont en retrait. Ils perdent de l’importance du fait de la baisse des rendements", explique Stellane Cohen, présidente du cabinet spécialisé Altaprofits.

Misez sur l’immobilier

3/5
Misez sur l’immobilier

La pierre reste une valeur sûre. "L’immobilier permet aujourd’hui d’obtenir des rendements très intéressants, entre 4% et 6 %", indique de son côté Éric Mota, du cabinet Forsis, de gestion de patrimoine, installé à Béziers. 

Pensez par exemple aux locations meublées (LMNP). "C’est une autre manière de lutter contre la crise et ça génère une baisse des dépenses par le biais de la défiscalisation." 

Songez à l’épargne par abonnement

4/5
Songez à l’épargne par abonnement

L’épargne par abonnement consiste à mettre "mensuellement le montant que l’on peut investir". Cette méthode est "compatible avec trois produits indispensables" que sont l’assurance-vie, le PER et le PEA. Cela permet de lisser "le risque vis-à-vis des fluctuations des marchés financiers." 

Voir la suite du diaporama

Détenez de l’or

5/5
Détenez de l’or

"En période d’inflation, il est judicieux de détenir 5% à 15% de son épargne avec de l’or et des métaux précieux, qui ont historiquement toujours constitué des réserves anti-inflation", note Karl Toussaint du Wast. Selon lui, l’once d’or, actuellement à 1 800-1 900 dollars, "devrait atteindre d’ici la fin de l’année les 2 500 dollars, soit une hausse de 25%".