Témoignant dans l'émission "Sept à Huit", une ancienne compagne de Christophe Ellul revient sur sa cohabitation avec un de ses chiens, qui aurait eu un comportement "menaçant" à son égard.
Mort d’Elisa Pilarski : une ex-compagne de Christophe Ellul témoigneAFP
Sommaire

Un an et toujours plus de questions que de réponses. Le lundi 16 novembre marquera le premier anniversaire de la mort d’Elisa Pilarski, cette jeune femme retrouvée morte dans une forêt de l’Aisne après avoir été mordue à mort par un ou des chiens. La longue enquête qui a suivi le drame a connu un rebondissement à la fin du mois d’octobre avec la publication du rapport de deux experts vétérinaires et les conclusions des analyses génétiques.  Curtis, le chien du compagnon d’Elisa Pilarski, est désigné comme étant le seul animal impliqué dans le décès de la jeune femme. Dans un communiqué, le procureur de la République de Soissons a de son côté évoqué "l’implication exclusive du chien Curtis".

Affaire Elisa Pilarski : la mise au point de Christophe Ellul

Des conclusions que ne comprend pas son propriétaire, Christophe Ellul, qui s’est exprimé devant les médias pour la première fois depuis longtemps le mardi 10 novembre. Une conférence de presse lors de laquelle il a donné sa version des faits et répondu point par point aux conclusions des experts. Selon lui, alors que des incohérences existeraient dans le dossier concernant les chiens de la chasse à courre, Curtis est innocent.

"Je vous promets que je vais tout démonter cette mascarade. Curtis n’est pas méchant. Curtis n’a jamais été agressif. Et il aimait trop Elisa", a conclu Christophe Ellul devant la presse, épaulé par son avocat Me Alexandre Novion. Le récent témoignage d’une de ses anciennes compagnes vient pourtant de semer le trouble dans une affaire déjà entourée de nombreuses zones d’ombre. Interrogée dans l’émission Sept à Huit, elle est revenue sur un épisode marquant de sa relation avec Christophe Ellul.

Le témoignage d'une ex-compagne de Christophe Ellul

Elle a accepté de prendre la parole de manière anonyme. Interrogée par TF1, cette femme qui parle dans Sept à Huit se présente comme une ancienne compagne de Christophe Ellul, dont elle aurait partagé la vie il y a 20 ans. Elle raconte comment ils se sont installés ensemble après qu’elle a appris sa grossesse, vivant alors tous les deux avec le Rottweiler de Christophe Ellul.

L’ex-compagne affirme qu’il aurait alors dressé son chien "au mordant" et raconte comment le comportement de l’animal l’a inquiétée à plusieurs reprises : "J’avais pris un petit chat, un bébé chat, on était chez moi dans mon salon, je suis partie aux toilettes et j’ai entendu le chien grogner". En revenant dans la pièce, elle découvre le chaton dans la gueule du Rottweiler, affirmant qu’il l’avait "attrapé à la nuque" et qu’il "n’était même pas encore mort". Christophe Ellul aurait alors voulu "finir" le chat et lui aurait dit l’avoir jeté dans une poubelle… Mais ce n’est pas le plus inquiétant, selon son ancienne compagne.

Ex-compagne de Christophe Ellul : "Le chien était assez menaçant"

La cohabitation avec le chien de Christophe Ellul ne se serait pas toujours bien passée, selon cette femme qui a témoigné dans Sept à Huit. Elle raconte : "Un jour où il était parti au travail, j’étais à la maison avec son chien. Et je ne sais pas pourquoi son chien a commencé à grogner comme s’il voulait avoir la mainmise sur moi. Donc j’ai senti que ce n’était pas bon. Je suis partie dans ma chambre, le chien m’a suivie tout en étant assez menaçant. Je me suis cachée sous la couette et le chien s’est mis sur moi, sur le lit en me coinçant et en grognant. J’ai fait la morte toute la matinée". Christophe Ellul aurait tenu son chien à distance après avoir eu vent de cet épisode, qui a eu lieu quelques temps avant leur séparation.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.