A quelques jours du procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre de la petite Maëlys, la mère de la fillette, Jennifer Cleyet-Marrel, s'est confiée comme rarement sur ce drame qui a bouleversé sa vie et celle de sa famille.
"Je ne l'ai pas protégée" : la mère de Maëlys se livre pour la première foisAFP

A quelques jours de l’ouverture du procès de Nordahl Lelandais pour l’enlèvelement, la séquestration et le meurtre de la petite Maëlys, la maman de la fillette, Jennifer Cleyet-Marrel était invitée mardi 25 janvier sur le plateau de l’émission “C à vous” sur France 5. Elle s’est livrée comme rarement sur le drame qui a bouleversé sa vie à jamais. 

Un entretien réalisé à l’occasion de la sortie de son livre : "Maëlys. Ma fille. Tuée. À 8 ans et demi”. Pour Jennifer, écrire ce livre était douloureux, mais nécessaire. Elle veut ainsi que “tout le monde connaisse” Maëlys, une petite fille adorable et pleine de vie, brutalement arrachée à la vie le 27 août 2017. Ce soir-là, Maëlys, âgée de 8 ans, aurait été enlevée puis tuée par Nordhal Lelandais lors d’une soirée de mariage à laquelle sa famille assistait, dans un village de l’Isère.

Une maman rongée par la culpabilité

Jennifer, aujourd'hui âgée de 42 ans, s’est très peu exprimée depuis les faits. Sa famille était trop éprouvée par le drame. Mais sur le plateau de l’émission “C à vous”, la maman s’est livrée, dignement et sans fard, évoquant notamment son sentiment de culpabilité. Elle explique qu’elle ne cesse de “s’excuser” envers Maëlys. "Je lui avais dit que je la protégerais des méchants et je n'ai pas réussi à tenir ma promesse. Je lui demande pardon de ne pas l’avoir surveillée assez", raconte Jennifer. 

“Je suis mon pire bourreau”, poursuit la mère de famille, qui avoue ne cesser de repenser aux mots de ces anonymes qui l’ont traitée de “mère indigne” qui n’a pas su “surveiller sa fille”. Ce soir-là, Jennifer avait pourtant eu une “intuition” sur celui qu’elle l’appelle “l’Autre”, c'est-à-dire Nordahl Lelandais. Elle avait remarqué son comportement étrange, mais, voyant qu’il semblait proche des mariés, elle ne s’était pas inquiétée plus que ça. 

"Se battre" et rendre Maëlys "fière"

Dans son livre, elle raconte aussi ses derniers instants avec Maëlys. Et le moment, terrible, où la soirée a viré au cauchemar. Vers 3 heures du matin, alors que la soirée bat son plein, le DJ passe une chanson de Maître Gims que Maëlys adore. Jennifer cherche alors sa fille pour l’inviter à danser. Mais Maëlys est introuvable. Tous les convives se mettent alors à la chercher, partout. Mais rien. Vers 4 heures du matin, les parents, paniqués, appellent la gendarmerie. C'est le début d'un très long calvaire judiciaire pour Jennifer et sa famille.  

Aujourd’hui, à quelques jours seulement de l’ouverture du procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre de la fillette, Jennifer veut “se battre” et “rester forte”, pour que Maëlys “soit fière d’elle”. Elle espère, plus que tout, obtenir des réponses. "Depuis le début, il nous a donné plusieurs versions : je veux des réponses, je veux savoir comment il a vraiment tué ma fille", a-t-elle confié sur le plateau de "C à vous". "J’espère qu’il va parler, mais après il va dire sa vérité. Est-ce que ça va être ce qu'il s’est passé ? Il n’y a que lui qui sait”, a poursuivi la maman. Dans quelques jours, elle fera face au bourreau présumé de sa fille, devant la cour d'assises de l'Isère, où Nordahl Lelandais devrait comparaître jusqu'au 18 février. 

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.