Vous souhaitez passer de l'assurance-vie à l'épargne retraite ? Ce n'est pas sans avantage, mais il est possible que vous ne vous y retrouviez pas complètement. Retour sur tout ce qu'il y a savoir sur la question.

Assurance-vie ou épargne retraite ? Le pour et le contre

L’assurance-vie, c’est bien connu, est l’un des placements les plus appréciés des Français. Toutefois, et c’est là une volonté du gouvernement, l’épargne-retraite devrait devenir plus intéressante à l’avenir. De quoi vous pousser à reconsidérer votre fiscalité à venir ? Peut-être bien. Cependant, il est primordial de garder à l’esprit que ces deux outils ne sont pas exactement les mêmes : vous pourriez tout à fait y gagner au change… Mais aussi y perdre.

"L’épargne retraite et l’assurance-vie sont deux dispositifs qui se ressemblent, certes. Mais ils ne sont pas pensés pour répondre aux mêmes situations", explique Philippe Crevel, économiste et directeur du Cercle de l’épargne. "L’épargne retraite implique de prendre un engagement sur le long terme puisque, sauf dans des cas précis, elle ne permet pas de retirer l’argent qui a été placé sur le compte. Néanmoins, la liste de ces déblocages exceptionnels devrait s’agrandir avec la loi PACTE", précise-t-il. A ses yeux il s’agit d’un produit "de rente", qui effraie parfois les Français parce qu’il implique de vivre vieux pour en profiter. "Après la cessation d’activité, l’argent mis de côté est débloqué et reversé sous forme de rente, qui vient compléter la retraite. Naturellement, si l’on meurt trop tôt l’argent est perdu", détaille l’économiste qui dit "comprendre les craintes des épargnants" mais pas les trouver "rationnelles" ou "pragmatiques". "Aujourd’hui l’espérance de vie moyenne permet largement d’envisager ce type de placement : il accompagne un épargnant toute sa vie, pendant qu’il est actif et après la retraite. Il faut encore 20 à 30 ans pour le constituer et on en profite pendant 25 ans environ", poursuit-il.

A ses yeux, l’épargne retraite présente aussi de multiples avantages. "D’abord, parce que c’est un dispositif long, il permet d’investir dans des actions. C’est précisément ce que souhaite le gouvernement qui veut pousser les épargnants à financer les entreprises", indique Philippe Crevel. Or, selon lui, faire le choix d’un investissement dans des actions est tout sauf une mauvaise idée ! "Plus la période est longue, plus le rendement en action sera valorisé. Concrètement, passer à l’épargne retraite permet donc à un épargnant un meilleur rendement à terme et, au final, plus d’argent", continue le directeur du Cercle de l’épargne. "En outre, dans la mesure où ces produits demeurent assez similaires, ils ont tendance à ne pas trop perturber un épargnant qui ne connaît pour l’instant que l’assurance-vie. L’épargne retraite lui semblera familière."

Assurance-vie et épargne retraite : des placements compatibles ?

Autre point fort de l’épargne retraite : la loi PACTE voulue par Bruno Le Maire devrait en théorie l’assouplir. "Le ministre du budget entend lever les entraves et les freins qui rendent ce placement moins intéressant. Notamment en permettant à l’épargnant de débloquer son argent dans davantage de situations", assure l’économiste. Enfin, ce levier permet dès à présent des déductions fiscales. De quoi gagner les faveurs de tous les épargnants bien que, selon Philippe Crevel, elles profitent "essentiellement aux foyers fortement imposés".

Publicité
Toutefois, pour l’économiste, il n’est pas nécessaire d’abandonner l’assurance-vie en faveur de l’épargne retraite. "L’épargne retraite ne menace pas l’assurance-vie. Et ce même si la loi PACTE vise à réorienter l’épargne vers les produits de l’épargne retraite", assure-t-il. "Aujourd’hui l’épargne retraite ne représente que 200 milliards d’euros d’encours. A titre de comparaison, l’assurance-vie représente 1700 milliards d’euros d’encours. Avant que l’épargne retraite ne vienne la déstabiliser, il y a de la marge", insiste-t-il. "Surtout, ces placements ne sont pas incompatibles, parce que pas substituables ! Autant avoir les deux : l’assurance-vie pour les besoins quotidiens et l’épargne retraite pour s’assurer un niveau de vie décent à la retraite", conclut-il.

Vidéo : Epargne : sommes-nous trop frileux avec notre argent ?


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet