Météo France a publié mardi son dernier bilan climatique provisoire pour l'année 2014. Cette année pourrait bien être l'une des plus chaudes jamais enregistrées par l'Homme.

C’est un record qui ne peut étonner que les climatoseptiques. Selon le "bilan climatique provisoire" de l’année 2014, publié mardi par Météo France, la température moyenne relevée entre les mois de janvier et d’octobre 2014 en France métropolitaine est la plus élevée jamais enregistrée depuis 114 ans et les premières prises de température standardisées, rapporte l’AFP.

La température moyenne serait ainsi supérieure de 1,1°C à la normale, battant le précédent record de 2003 (+1°C). Selon l’organisme de prévision météorologie, "2014 figurera très probablement dans le trio de tête des années les plus chaudes depuis le début du XX siècle, avec 2011 (+1,1°C) et 2003 (+1°C)". Sur les dix premiers mois, sept ont connu des températures supérieures aux normales de saison. Notamment le mois de janvier qui a été le plus chaud depuis 1900 (+2,7°C) et les mois de février (+2,1°C), d’avril (+1,9°C) et d’octobre (+2,4°C).

La troisième place sur le podium assurée

L’automne 2014, considéré d’ores et déjà comme le second automne le plus chaud depuis 1900 après celui de 2006, a particulièrement contribué à ce résultat avec des températures de 2 à 3°C au-dessus de la normale sur l'ensemble du territoire. De fait, "2014 sera l’une des trois années les plus chaudes. Il y a une incertitude sur le rang puisqu’il reste décembre", relève Christine Berne, climatologue chez Météo France contactée par l'AFP. Mais elle sera au moins troisième "et c’est déjà beaucoup", souligne-t-elle.

Pour que 2014 ne fasse pas partie du podium, les spécialistes ont estimé qu’il faudrait un mois de décembre vraiment froid, avec des températures établies à 3°C en-dessous des moyennes de saison. "Il faudrait des températures glaciales et ça me paraît improbable", a déclaré la climatologue tout en précisant que les prévisions du mois de décembre tablaient plus sur des températures proches de la normale voire légèrement au-dessus.

Un phénomène global

Publicité
De manière générale, la tendance est à la hausse partout dans le monde. L’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) a annoncé que les 10 premiers mois de 2014 avaient été les plus chauds enregistrés sur la planète depuis le début des relevés de températures en 1880. "Compte tenu de la température globale des océans exceptionnellement chaude en cette fin d’année, 2014 pourrait devenir à l’échelle planétaire l’année la plus chaude de la période 1880 à nos jours et supplanter ainsi 2010 et 2005", explique Météo France.

 

Vidéo sur le même thème - Climat : Sommet plein de promesses à New York 


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet