11 000 : c'est le nombre de fausses annonces recensées en 2016 sur le site de Pôle emploi. Face aux offres frauduleuses, l'organisme rappelle quelques règles à suivre. 
©AFP

Les escrocs ne reculent devant rien pour se faire de l’argent, y compris en s’attaquant aux demandeurs d’emploi. Pôle emploi a recensé pas moins de 11 000 annonces frauduleuses en 2016 et a bloqué 4800 comptes ouverts sur son site par des recruteurs suspects, rapporte Europe 1 mardi. Des arnaques qui peuvent faire perdre de l’argent aux demandeurs d’emploi et face auxquelles l’organisme a décidé de riposter. Sur son site, Pôle emploi a ainsi publié une page de conseils pour se protéger. 

"Les emplois ne nécessitant aucune expérience qui promettent à la fois un salaire élevé et de multiples avantages doivent attirer votre attention. Les escrocs savent ce qui fait qu’un travail est attrayant. Ils utilisent souvent le terme 'travail à domicile' dans les titres ou les descriptions d’emploi parce qu’ils savent que c’est attrayant pour les personnes à la recherche d’un emploi", explique Pôle emploi.

Pour éviter cela, voici quelques conseils :

- "Ne donnez jamais vos données personnelles à un inconnu (votre numéro de sécurité sociale, le numéro de permis de conduire, votre RIB, numéros de compte, de carte bancaire, accès de connexions, etc.)".

- "Ne versez aucune somme d’argent en échange d’un contrat de travail potentiel".

- "Soyez attentif aux propos de votre interlocuteur : par exemple, un recruteur qui, au cours de l’entretien, vous propose un poste différent de celui proposé dans l’annonce n’a peut-être pas réellement l’intention de vous embaucher en tant que salarié".

Vous pouvez également signaler les contenus illicites sur la plateforme prévue par le gouvernement : internet-signalement.gouv.fr

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.