Cela n'a rien d'une surprise : chaque année, des milliers de retraités doivent composer avec une pension minorée en raison d'une pénalité imposée par l'Agirc-Arrco. Pas de panique ! Vous pourriez en vérité l'éviter.
Malus retraite : ces astuces pour en souffrir moinsIstock
Sommaire

En 2018, ils touchaient en moyenne 1 528 euros net par mois. C'est en tout cas ce qu'affirmait le service statistiques du ministère de la Santé et des Solidarités dans sa dernière étude annuelle, publiée en juin et dont MoneyVox reprend les conclusions. C'est moins qu'en 2017 ! A l'époque, les Françaises et les Français qui avaient liquidé leurs droits à la retraite percevaient 1 544 euros net mensuels.

Faut-il en déduire que les retraités s'appauvrissent ? Force est de constater, en tout cas que la pension brute que touchent les contribuables qui ont mis un terme à leur activité professionnelle augmente. En 2018, elle a progressé de 0,5%. Cependant, pour nombre d'entre eux, il a aussi fallu composer avec la hausse de la CSG, sur laquelle le gouvernement est partiellement revenue à la suite du mouvement des Gilets jaunes.

Hélas pour eux, la CSG n'est pas l'unique problème susceptible de minimiser le montant total de leurs revenus. Outre la crise sanitaire, qu'il leur faudra payer à terme, de nombreux retraités sont aussi amputés de tout ou partie de leur pension en raison du malus temporaire imposé par l'Agirc-Arrco, rappelle le journal spécialisé NotreTemps. Ce dernier s'applique à toutes celles et ceux qui partent avant 63 ans. La solution la plus simple pour l'éviter consiste donc à continuer à travailler pendant un an après avoir cotisé assez pour prétendre au taux plein dans le régime général. Mais il existe aussi d'autres façon de faire…

Agirc-Arrco : certains retraités peuvent-ils éviter le malus ?

Vous êtes déjà parti à la retraite et n'aviez pas prévu la minoration de votre pension par l'Agirc-Arrco ? L'organisme retranche donc 10% du montant de votre complémentaire. C'est beaucoup. Cependant, il faut aussi savoir que le montant exact de vos revenus n'est pas sans impact sur la réalité du malus : la minoration n'est que de 5% pour toutes celles et ceux qui sont assujettis à la CSG au taux réduit (3,8%). 

Si c'est votre cas et que la somme prélevée sur votre pension, pensez à prévenir les autorités compétentes.

A noter également : si vous bénéficier de l'allocation de solidarité spécifique, vous ne devriez normalement pas être concerné par le malus. Il en va de même pour tous les retraités exonérés de CSG.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.