L’OCDE a publié jeudi l’édition 2015 de ses "Perspectives de l’emploi" et appelle le gouvernement français à renforcer ses contrôles de chômeurs. 

Vers un renforcement du contrôle des chômeurs ? C’est en tout cas ce que demande à la France l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) dans l’édition 2015 de ses "Perspectives de l’emploi".

L’organisme évalue à 42 millions le nombre de travailleurs actuellement sans emploi dans la zone OCDE, un chiffre en baisse par rapport à 2014, où un pic de 45 millions de chômeurs avait été enregistré.

Pour le cas français, l’OCDE note que le pays reste confronté à un taux de chômage "élevé et persistant", de 3 points au-dessus de la moyenne des pays de la zone au premier trimestre. La performance de la France ne serait d’ailleurs "pas à la hauteur des efforts consentis, avec des prestations chômage représentant 1,41% du PIB en 2012 (contre 0,92% pour la moyenne de l'OCDE)", rappelle le site Capital.fr.

Miser sur des "politiques d’activation efficaces"

"Un système d’allocations aussi généreux ne peut être durable que si les chômeurs reçoivent les incitations et le soutien dont ils ont besoin pour les aider à retrouver rapidement un emploi et si leur recherche d’emploi est convenablement contrôlée", estime l’OCDE.

Publicité
Pour mettre fin à cela, l’organisation appelle ainsi la France à renforcer le contrôle des chômeurs et mettre en place des "politiques d’activation efficaces" pour faciliter le retour à l’emploi des chômeurs. Elle suggère ainsi de récompenser notamment les ménages les plus défavorisés ayant une activité, avec la création d’une prime d’activité qui remplacerait le revenu de solidarité active et la prime pour l’emploi.

En vidéo sur le même thème : Faut-il fliquer les chômeurs ? 

mots-clés : Chômage, Chômeur, Ocde

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet