Vous souhaitez changer de voie professionnelle, mais ne savez pas encore vers quelle profession vous orienter ? Ces 5 métiers émergents pourraient augmenter vos chances de recrutement.
Reconversion professionnelle : ces métiers émergents auxquels vous ne pensez pas

Ennui, perspective d’évolution réduite, recrutement faible… Votre métier ne vous satisfait plus ? Il serait alors peut-être temps d’envisager une reconversion professionnelle. "Oui, mais dans quel secteur ?", se demanderont automatiquement certains. "Quels sont aujourd’hui les métiers qui prometteurs et particulièrement recherchés par les recruteurs et comment s’y former ?", poseront d’autres. Comme nous l’indiquait récemment Delphine Fifer, consultante en bilan de compétences et thérapeute experte en souffrance au travail, deux étapes essentielles doivent être respectées avant de se lancer.

Reconversion professionnelle : comment donner un nouvel élan à votre carrière ?

Pour changer de voie sereinement, il convient en effet de réaliser un bilan de compétences préalable, à l’aide d’un professionnel. Cela vous permettra en premier lieu de faire le point sur vos motivations ainsi que sur vos compétences.

Vient ensuite  le choix de la formation à suivre pour atteindre votre objectif. "Au-delà des prérequis, il faut se demander si la formation aura lieu ou non en présentiel ? Si la formation visée est uniquement disponible en e-learning ? Si celle-ci donne lieu à un diplôme, une certification ? En outre, il faut aussi bien se renseigner sur la durée de la formation que la personne souhaite réaliser, mais également sur sa date de début. Il faut, enfin, bien se renseigner sur les financements possibles. Et ce, que celle-ci peut être financée via le Compte Personnel de Formation (CPF), ou par l'intermédiaire d'autres dispositifs".

Il faut bien évidemment également définir le domaine de formation en prenant le soin de bien étudier le marché en amont. Vous tournerez-vous plutôt vers un métier traditionnel, un métier passion ou émergent ? Encore peu connues du grand public, certaines professions en quête de main-d’œuvre promettent pourtant un bel avenir. En voici 5 dans notre diaporama ci-dessous, tirés du guide 2022-2023 du Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ) sur les secteurs qui recrutent, édité en février dernier.

Assistant médical

1/5
Assistant médical

Cette “nouvelle” profession ne doit pas être confondue avec le métier de secrétaire médical. L’assistant médical, créé en 2019, s’occupe de l’administratif (accueil des patients, création et gestion des dossiers…) mais aussi de la pratique de certains actes médicaux simples (pesée, prise de tension, mise à jour des dossiers des patients concernant les dépistages ou les vaccinations…). 

Les personnes détenant un diplôme d’État d’infirmier, d’aide-soignant ou d’auxiliaire de puériculture peuvent y prétendre. Les secrétaires médicaux, mais aussi les personnes en reconversion peuvent également obtenir un certificat de qualification professionnelle afin d’exercer ce métier émergent. Plus d’un millier de postes sont encore à pourvoir en 2022.

Spécialiste qualité

2/5
Spécialiste qualité

Automobile, aéronautique, industrie pharmaceutique, agroalimentaire… “La qualité est un mot-clé dans les offres d’emploi, quel que soit le secteur”, indique dans les colonnes de Capital Valérie Deflandre, conseillère au CIDJ.

En raison de l’évolution et du durcissement des normes pour les entreprises, ces métiers spécialisés “qualité” (responsable HSE, chargé de mission qualité, agent de contrôle qualité…) vont être de plus en plus recherchés. 

Un niveau bac+2 est au minimum requis (DUT “Qualité logistique industrielle”, BTS “Qualité dans les industries alimentaires et bio-industrielles”...). 

BIM modeleur

3/5
BIM modeleur

Vous aimez les métiers du BTP ? Pourquoi ne pas devenir BIM modeleur (“BIM” pour “building information modeling”, le modèle numérique du bâtiment) ? Vous créerez des maquettes en 3D pour des projets de construction ou de rénovation de bâtiments, d’infrastructures, ou bien dans l’éolien. 

Une formation de technicien ou d’ingénieur dans le bâtiment ou le génie civil avec une spécialité “BIM” est nécessaire. Si vous possédez le titre professionnel de BIM modeleur du bâtiment (bac+2), une licence professionnelle métiers du BTP avec un parcours spécialisé BIM (bac+3), un master en génie civil (bac+5), ou encore un mastère spécialisé BIM (bac+6), vous pouvez aussi exercer ce métier d’avenir.

Responsable marketing RH

4/5
Responsable marketing RH

Le responsable marketing RH a un double enjeu : il doit maîtriser le domaine des ressources humaines, tout en étant à l’aise avec la communication et le marketing. 

Ce métier est accessible aux personnes ayant :

-un bachelor “responsable de gestion RH” (bac+3)

-un master “directeur des ressources humaines” 

-un master “marketing et communication” (bac+5).

Gestionnaire de lits

5/5
Gestionnaire de lits

Visibilité sur les entrées et les sorties, pour mieux gérer les admissions des patients. Aussi nommés les “bed managers”, les gestionnaires de lits ont pour mission de veiller à la disponibilité des lits au sein d’un établissement de santé (hôpital ou clinique). Bien qu’existant depuis 2013 dans certains départements tests, ce métier a véritablement été lancé avec le plan “Ma santé 2022”.

Il n’existe pas de profil type pour accéder à ce poste. Il peut aussi bien s’ouvrir à un infirmier diplômé d’État, un agent administratif hospitalier, un cadre de santé ou bien à un secrétaire médical.

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.