Si le dispositif de chômage partiel, instauré durant la crise sanitaire, ouvre bien des droits à la retraite, ceux-ci sont limités. Le montant de votre future pension pourrait être impacté. Voici pourquoi.
Pension de retraite : ce bouleversement inattendu de la Covid-19IllustrationIstock

Une mesure essentielle, mais non sans conséquence. Depuis le début de la crise sanitaire, nombreux sont les salariés à être au chômage partiel. S’ils perçoivent une indemnité en lieu et place de leur salaire, versée par leur employeur, celle-ci est exonérée de cotisations sociales. Un élément qui a forcément des répercussions sur la future retraite de ces actifs. Contrairement aux périodes de chômage total indemnisées qui permettent de valider un trimestre tous les 50 jours, jusqu’ici, ces périodes d’activité partielle n’ouvraient aucun droit pour la retraite de base. Au vu de la situation sanitaire et économique inhabituelle, une loi a été adoptée durant l’été 2020 pour faire évoluer le dispositif. Ainsi, toutes périodes de chômage partiel, comprises entre le 1er mars et le 31 décembre 2020 compteront, à titre exceptionnel, pour l’ouverture des droits à la retraite. Comme le rapporte Le Figaro, le procédé a finalement été prolongé au-delà par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2021.

À partir de combien d’heures de chômage partiel est-il alors possible de valider un trimestre ?

Chômage partiel : 220 heures pour valider un trimestre

Pour obtenir un trimestre, un salarié doit cumuler 220 heures d’indemnités de chômage partiel, soir 50 jours. Il ne sera toutefois accordé que dans certaines conditions. Vous bénéficierez en effet d’un ou plusieurs trimestres, seulement dans le cas où il vous en manque pour valider les 4 nécessaires au titre d’une année civile. Si les cotisations prélevées sur vos salaires durant la même année civile, avant ou après la période de chômage partiel, suffisent à valider 4 trimestres, vous n’aurez alors droit à aucun trimestre supplémentaire. Il est en effet impossible de valider plus de 4 trimestres par an.

Ainsi, si vous avez reçu un salaire au moins égal à 6090 € en 2020 et à 6150 € en 2021 (indemnités de chômage partiel non comprises) vous aurez alors validé vos 4 trimestres.

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.