Prendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en Thaïlande
Les Français sont de plus en plus nombreux à choisir la Thaïlande pour leur retraite. Conditions de vie agréables, coût de la vie abordable, système de santé efficace... Découvrez les avantages de la Thaïlande, et les démarches pour vous y installer !
Sommaire
Prendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en Thaïlande

1. Des conditions de vie agréables

Vous aimez les plages de sable blanc, les cocotiers, les eaux transparentes et le farniente ? La Thaïlande est faite pour vous ! Mais, au-delà de ce cadre de carte postale, profitez aussi des montagnes, des forêts, des grottes et des cascades, moins connues des touristes.La Thaïlande est également très appréciée pour ses petits marchés et ses commerces de rue. Mais rassurez-vous, vous y trouverez aussi des grands centres commerciaux plus modernes que ceux qui existent en France.Climat : En Thaïlande, il fait chaud toute l'année ! Le pays bénéficie d'un climat tropical qui partage l'année en trois saisons : une saison des pluie de juin à octobre (avec un ensoleillement coupé de pluies brèves), une saison sèche de mars à mai, et une saison douce de novembre à février.Côté températures, elles varient peu entre les saisons et se situent généralement entre 25 et 33 °C. La saison des pluies peut être un peu moins facile à supporter, en raison de l'humidité ambiante.Langue : Il n'est pas indispensable de parler Thaïlandais en Thaïlande. En revanche, il est recommandé d'avoir quelques notions d'Anglais pour vous y débrouiller seul.Par ailleurs, en vous installant en Thaïlande, vous vous rapprochez inévitablement de magnifiques destinations de voyages, abordables et facilement visitables. Ainsi, profitez de votre nouvelle situation géographique pour visiter le Laos, le Cambodge, le Vietnam, la Malaisie, Hong-Kong, les Philippines et même l'Inde.

Prendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en Thaïlande

2. Un coût de la vie abordable

Pour vivre correctement en Thaïlande, une personne peut facilement se contenter d'un budget d'environ 1 500 euros par mois. Sachez de toutes façons que c'est le minimum dont vous devez disposer pour obtenir un Visa retraite.Voici quelques exemples des prix que vous trouverez en Thaïlande :- Un plat dans un restaurant thaï : 1 à 2 euros- Une bière dans un bar : 1 à 2 euros- 500 g de pâtes : 1 euro- 1 kg de pommes de terre : 1 euro- 1 kg de tomates : 1 euro- 6 œufs : 1,30 euro- 1 kg de viande de bœuf : 7 euros- 1 litre de lait : 0,80 euro- 1 litre d'eau de source : 0,25 euro- 1 litre d'essence : environ 1 euro- 1 heure de massage : entre 3 et 5 eurosA noter : Manger au restaurant tous les jours midi et soir vous reviendra souvent moins cher que de faire vous-même votre cuisine (à l'occidentale) ou d'acheter des plats préparés. Vous pouvez en effet compter sur 5 à 7 euros par jour et par personne pour votre budget alimentation.Attention : Dès lors que vous souhaiterez acheter des produits étrangers (vins, fromage...), votre budget alloué à l'alimentation risque de vite augmenter, ces produits étant importés.

Prendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en Thaïlande

3. Un bon système de santé

Si le système de santé est un aspect primordial du pays qui vous accueillera pour passer votre retraite, rassurez-vous, le système Thaïlandais est très performant. Ainsi, la plupart des médecins qui travaillent dans les hôpitaux de Bangkok, Pattaya, Hua Him et Phuket ont fait leurs études de médecine aux Etats-Unis. Ces hôpitaux disposent également des toutes dernières technologies médicales.Par ailleurs, le salaire des médecins, infirmières et personnels d'entretien étant très inférieur à celui de la France, les tarifs pratiqués en Thaïlande en matière de santé sont très compétitifs. Mais il ne s'agit pas d'une santé au rabais, puisque les soins sont de qualité et rapidement administrés.A savoir : Une consultation classique chez un médecin (qui consultent toujours dans les hôpitaux) varie entre 10 et 20 euros, médicaments inclus.A savoir : Se procurer des médicaments sans ordonnance dans une pharmacie est simple et bon marché. Ainsi, 10 comprimés de paracétamol vous coûteront à peine 20 centimes d'euro.Attention : Votre couverture santé dépendra du temps que vous passez chaque année en Thaïlande :- Moins de 6 mois : Si vous passez moins de 6 mois en Thaïlande chaque année et que vous conservez votre résidence principale en France, la Sécurité Sociale française et votre mutuelle continueront à vous couvrir. (Renseignez-vous auprès de votre mutuelle afin de connaître les conditions de remboursement).Par ailleurs, il vous est conseillé de souscrire à une assurance voyage lors de vos déplacements en Thaïlande.- Plus de 6 mois : Si vous passez plus de 6 mois en Thaïlande chaque année, la Sécurité Sociale française ne vous remboursera plus. Vous aurez alors deux solutions : vous pouvez souscrire une assurance auprès de la CFE (Caisse des Français à l'Etranger) pour les mois que vous passez en France, et une assurance complémentaire sur place ; ou bien souscrire une assurance complète en Thaïlande, à un prix compétitif.

Prendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en Thaïlande

4. La fiscalité en Thaïlande

Habiter en Thaïlande ne vous exonèrera pas de payer l'impôt sur le revenu en France. En effet, un accord entre la France et la Thaïlande prévoit que les revenus constitués par des pensions ou rémunérations provenant d'un Etat sont imposables dans cet Etat.En revanche, en fonction de votre statut de résident français ou non, votre impôt ne sera pas le même :- Si vous passez plus de 6 mois en France, vous êtes résident Français.- Si vous exercez une activité professionnelle en France, vous êtes résident Français.- Si vous avez le lieu de vos principaux investissements en France, vous êtes résident Français.Si vous n'êtes plus résident Français : La CSG et le RDS ne seront plus prélevés sur le montant brut de votre retraite. Votre imposition sur le revenu se fera en revanche à la source. (Si vous touchez entre 0 et 1170 euros par mois, il sera de 0%, entre 1170 et 3393 euros par mois, il sera de 12%, et au-delà, 20%.)Si vous demeurez résident Français : Vous continuerez à déclarer vos impôts comme vous le faisiez auparavant.

Prendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en Thaïlande

5. Se loger en Thaïlande

L'un des principaux avantages de la Thaïlande, c'est qu'elle offre de nombreuses possibilités de logement dans d'excellentes conditions et à des prix très abordables. Les appartements dans des résidences modernes, avec piscine et salle de sport sont très courants, ainsi que de magnifiques villas avec jardin.Si vous souhaitez acquérir en Thaïlande, sachez que vous pourrez trouver des appartements neufs, avec vue sur la mer à partir de 75 000 euros (pour un studio de 46 m² par exemple). Vous voulez faire construire ? A vous la luxueuse villa de 150 m² avec 3 chambres, grand terrain et piscine pour 450 000 euros.Si vous souhaitez louer, vous pourrez trouver des studios à partir de 300 euros par mois, et des appartements 1 ou 2 chambres à partir de 550 euros par mois.A savoir : En Thaïlande, les appartements sont généralement plus spacieux qu'en France. Ainsi, un appartement 1 chambre sera plus proche de 60 m² que de 40m².A savoir : Bonne nouvelle ! Il n'existe pas d'équivalent de la taxe foncière, ni de la taxe d'habitation en Thaïlande.Attention : Les banques thaïlandaises ne vous feront pas de crédit pour acheter en Thaïlande, et les banques françaises le refusent quasi systématiquement. Si vous souhaitez acheter en Thaïlande, assurez-vous de disposer de la somme nécessaire. Cependant, vous pourrez profiter du "financement promoteur" sur de nombreux programmes neufs. En pratique, si le financement promoteur est de 50% sur 5 ans, vous devrez acquitter 50% comptant, puis 10% chaque année pendant 5 ans.

Prendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en Thaïlande

6. Les démarches pour résider en Thaïlande

Plusieurs types de visas peuvent être utilisés pour séjourner en Thaïlande sans y exercer d'activité professionnelle. Cependant, il existe un visa qui vous est particulièrement destiné : le visa retraité. (Pour les autres visas, renseignez-vous auprès de l'ambassade ou du consulat de Thaïlande en France.)Voici nos conseils :- Si vous avez plus de 50 ans et que vous disposez d'un revenu mensuel d'environ 1 500 euros, ou que vous effectuez un dépôt en banque d'environ 18 000 euros, vous n'aurez aucun soucis à vous faire délivrer un visa non-immigrant O (entre 50 et 120 euros). Ce visa est valable trois mois et autorise un séjour de 3 mois, prolongeable d'un an.- Une fois sur place, demandez le renouvellement de ce visa chaque année.- Sachez que vous pouvez également essayer d'obtenir un visa non-immigrant OA auprès d'une ambassade ou d'un consulat en France avant votre départ, mais il est beaucoup plus difficile à obtenir. Si vous y parvenez, vous obtenez directement une autorisation de séjour d'un an, renouvelable lorsque vous serez en Thaïlande.A noter : Grâce à un accord passé entre la France et la Thaïlande, vous pouvez vous rendre en Thaïlande sans visa. Cependant, sachez que vous ne pourrez rester que 30 jours si vous entrez dans le pays par voie aérienne, et seulement 15 jours si vous entrez par voie terrestre ou maritime.

Prendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en Thaïlande

7. Le déménagement

Vous êtes décidé ? Votre retraite, vous la passerez en Thaïlande ? Il va maintenant falloir organiser votre déménagement. Et pour cela, un seul mot d'ordre : voyagez léger !En effet, déménager l'ensemble de vos meubles et de vos affaires représenterait une affaire très onéreuse et compliquée. Si vous avez décidé de louer, sachez qu'en règle générale, les logements sont proposés meublés et équipés. Si vous acheter, préférer vous remeubler sur place, cela vous coûtera toujours moins cher.Avant votre nouvelle vie, il va donc falloir faire un tri et n'emporter que les affaires légères et de valeur : papiers importants, habits de marque, objets auxquels vous tenez, bijoux, photos... Pensez aussi à votre matériel informatique. Vous ne trouverez pas spécialement moins cher en Thaïlande, mais surtout, vous ne trouverez pas de clavier français.

Prendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en Thaïlande

8. Se déplacer en Thaïlande

En Thaïlande, il est très facile de se déplacer à travers tout le pays, et c'est surtout très bon marché. Voici quelques exemples de tarifs :- 1 trajet de bus de 200 km : 3 euros- 1 trajets de 600 km en bus climatisé très confortable : 10 euros- 1 trajet de train de 200 km : 5 euros- 1 trajet de train de 600 km : 10 euros- 1 aller-retour Bangkok-Phuket en avion : 75 euros- 1 course de taxi : 1 euros la petite, 5 euros la moyenne, 9 euros la grande- 1 ticket de métro : 40 à 90 centimes d'euro- 1 journée de scooter : 4 eurosA savoir : Il est tout à fait possible de vivre sans voiture en Thaïlande.

Prendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en Thaïlande

9. Vos futurs loisirs

Si vous choisissez d'habiter en Thaïlande, de nombreux loisirs s'offriront à vous :- 1 entrée au cinéma : 2 à 3 euros- 1 heure de massage : entre 3 et 5 euros- 1 abonnement mensuel tv câble/satellite : 30 eurosA Bangkok, vous trouverez une offre culturelle très diversifiée : musées, expositions, festivals, concerts... Vous y trouverez également les plus grands centres commerciaux, les plus grands bowlings, des salles de billards, et de nombreux cours de langues ou de cuisine.Si vous choisissez une ville balnéaire, vous bénéficierez de nombreuses activités nautiques : plongée, ski nautique, pêche... Vous serez également comblé par les nombreux golfes.

Prendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en Thaïlande

10. Y percevoir sa pension de retraite

Pour continuer à recevoir votre pension de retraite après votre installation en Thaïlande, c'est très simple : il vous suffit de demander ces versements de pension auprès de la caisse française située dans la circonscription où vous avez cotisé en dernier. Ensuite, vous devrez lui adresser régulièrement un certificat de résidence établi par les autorités de la Thaïlande.Attention : Si vous percevez le minimum vieillesse, vous ne pourrez plus le recevoir une fois installé en Thaïlande. En effet, cette allocation n'est versée qu'aux retraités résidant sur le territoire français.

Prendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en ThaïlandePrendre sa retraite en Thaïlande

11. Ouvrir un compte en banque en Thaïlande

Vous serez obligé d'ouvrir un compte en banque en Thaïlande pour pouvoir obtenir un visa non-immigrant OA ou pour pouvoir prolonger un visa non-immigrant O.Cela présente en plus l'avantage d'éviter les frais de retrait facturés lorsque vous retirez des baths (monnaie locale) avec votre carte bancaire française. Vous ne paierez que des frais de change lorsque vous alimenterez votre compte thaïlandais à partir de votre compte français.Pour ouvrir un compte en Thaïlande, les documents nécessaires peuvent être différents d'une banque à une autre. En revanche, ce qui est certain, c'est que vous aurez toujours obligation de présenter votre passeport (et c'est parfois suffisant).A savoir : Préférez faire l'ouverture du compte dans une agence de Bangkok, habituée à voir des étrangers, et possédant des conseillers qui parlent anglais. Après l'ouverture de votre compte, sachez que le dépôt minimum sur celui-ci sera généralement d'environ 12 euros (500 baths).Attention : En tant qu'étranger, vous n'avez pas le droit de vous retrouver en situation de découvert, veillez donc à toujours conserver de l'argent sur votre compte. Vous disposerez d'une carte de débit et de paiement qui vous coûtera mois de 5 euros par an.Pour plus d'informations, consultez le site Retraite-en-Thaïlande.com