Pour soutenir le pouvoir d'achat des Français et lutter contre l'inflation, le gouvernement prépare une série de mesures. Voici celles auxquelles vous pouvez prétendre.
Retraite, impôts... Tous les coups de pouce qui attendent les Français selon leur profil

Le gouvernement fait du pouvoir d’achat des Français une priorité. Pour faire face à l’inflation galopante – 5,2% en mai sur les 12 mois glissants selon l’Insee- l’exécutif planche depuis plusieurs semaines déjà sur différentes mesures, afin d’aider les ménages. Ces dispositifs seront d’autant plus bienvenus, puisque, selon l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), le pouvoir d'achat pourrait reculer de 0,8% cette année. Et ce, malgré les mesures de soutien déjà en vigueur ou à venir. Avec une inflation évaluée à 4,9% en moyenne sur l'année et une croissance économique réduite à 2,4%, "cette contraction du pouvoir d'achat va peser sur la dynamique de reprise à travers la faible dynamique de la consommation des ménages", observe l’organisme français indépendant de recherche, de prévision et d'évaluation des politiques publiques. Selon ses nouvelles prévisions économiques pour 2022 publiées ce jeudi 9 juin, les foyers vont ainsi être contraints de freiner leur consommation, déjà en recul de 1,5% au premier trimestre.

Inflation : inquiets, les ménages préfèrent épargner

Inquiets face à l’avenir, les Français qui le peuvent préfèrent en effet placer leur argent.Le taux d'épargne devrait d’ailleurs encore atteindre 16,7% cette année."Les ménages continuent à épargner près de 2 points de plus qu'ils ne le faisaient par le passé (avant la pandémie, NDLR)", a déclaré Mathieu Plane, directeur adjoint du département analyse et prévision de l'OFCE, au cours d’une conférence de presse. Ce phénomène s’explique par le fait que ce sont surtout les ménages aisés qui épargnent depuis 2020. Ils peuvent se le permettre car ils subissent dans une moindre mesure le choc d'inflation, par rapport aux ménages modestes. Les foyers restent aussi prudents face aux incertitudes géopolitiques, juge l’expert. La consommation devrait toutefois bondir de 2,5% en 2022 par rapport à l'an dernier.

Différentes mesures vont malgré tout "permettre de limiter très fortement les pertes de pouvoir d'achat", rappelle-t-il. Quelles sont celles auxquelles vous pouvez être éligible, en fonction de votre profil ? Le point dans notre diaporama.

Ménages modestes

1/8
Ménages modestes

Les ménages modestes vont pouvoir bénéficier de différentes aides. À commencer par l’indemnité inflation pour l’alimentation.

Ce coup de pouce de 100 à 150 euros sera versé automatiquement "à la rentrée" et "directement sur le compte en banque en une fois", en fonction de la composition des familles, a déclaré la Première ministre. "Trois et six millions de foyers" pourraient en profiter, évalue l’entourage d’Elisabeth Borne.

Automobilistes

2/8
Automobilistes

Pour les automobilistes, la remise carburant de 18 centimes va être prolongée au moins jusqu’à fin août. Un dispositif plus ciblé sur les gros rouleurs devrait ensuite prendre le relais.

Les ménages

3/8
Les ménages

Les foyers français pourront profiter du bouclier tarifaire, consistant à plafonner les prix de l’électricité et du gaz, jusqu’à la fin de l’année. 

Coût de l’opération : 14 milliards d’euros sur l’année 2022, d’après une estimation de Bercy en mars dernier, rappelle Le Parisien.

Comme annoncé par Emmanuel Macron durant de sa campagne, la redevance audiovisuelle sera par ailleurs supprimée, dès l’automne prochain. Les ménages devraient donc économiser 138 euros.

Les retraités

4/8
Les retraités

Les retraités vont voir leur pension de retraite de base revaloriser en juillet prochain. Elle sera indexée sur l’inflation, et versée le 9 août 2022. Comme l’a annoncé Élisabeth Borne ce mardi 7 juin, l’augmentation sera de 4%.

Les bénéficiaires de prestations sociales

5/8
Les bénéficiaires de prestations sociales

Vous percevez le Revenu de solidarité active (RSA), l’allocation adulte handicapé (AAH), ou encore le Revenu de solidarité (RSO) ? Vos prestations vont aussi être revalorisées de 4%, selon Les Echos. 

Les fonctionnaires

6/8
Les fonctionnaires

Le point d’indice des fonctionnaires, servant de base à leur rémunération, augmentera cet été. Les syndicats de la fonction publique visent une hausse entre 3% pour la CFDT et 20% pour la CFTC. Or, une revalorisation de 1% coûterait 2 milliards d’euros par an à l’État, d’après le gouvernement.

Les actifs

7/8
Les actifs

Le plafond de la prime Macron sera triplée. Les entreprises pourront ainsi verser jusqu’à 3 000 euros à leurs salariés (au lieu de 1000). 

Les travailleurs indépendants pourront aussi jouir d’une réduction des cotisations. Gains estimés : "550 euros par an au niveau du smic", avait précisé mi-mai le porte-parole de l’ancien gouvernement, Gabriel Attal.

Les étudiants

8/8
Les étudiants

Les étudiants, eux, devraient pouvoir profiter de la prolongation de ticket-restaurant universitaire à 1 euro. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.