Yaourts, pain de mie, pizzas... Les rappels se multiplient dans les supermarchés. Saviez-vous qu'un client pouvait lui aussi donner l'alerte, au moindre doute ? Voici la marche à suivre.
Rappel au supermarché : comment signaler un produit à risque ? Istock

Viande, produits laitiers, poisson, pâtisseries… Aucun produit n’échappe au rappel. De vastes campagnes sont menées en ce moment dans différents supermarchés pour récupérer des aliments potentiellement dangereux pour la santé des consommateurs. Il peut s’agir de la présence d’un corps étranger, d’une bactérie ou d’un agent toxique en trop grande quantité. Parfois, il s’agit également d’une erreur d’étiquetage, comme ce fut le cas en début de semaine pour des pizzas vendues chez Lidl et rappelées en urgence.

Produits rappelés : comment faire pour alerter les autorités ?

Chaque supermarché affiche généralement la feuille de rappel dans ses rayons, mais vous pouvez facilement passer à côté. C’est pour cette raison que le service public a lancé le site rappel conso, qui liste l’ensemble des procédures en cours, à la fois pour les produits alimentaires et non alimentaires. Jouets, vêtements, high-tech et médicaments font également partie des catégories concernées. Nous vous conseillons de consulter régulièrement le site, pour ne pas louper une campagne de rappel qui pourrait vous concerner.

Saviez-vous que vous pouviez également signaler vous-même un produit dangereux ? Comme l’explique le site du ministère de l’Economie, "le consommateur ayant identifié un produit présentant un risque de sécurité et/ou de santé, doit signaler ce produit aux autorités compétentes pour que ce dernier soit retiré de la vente si le risque est avéré". Voici les différents acteurs auxquels s’adresser, en fonction des produits en question.

  • Pour un produit alimentaire : directement auprès de Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP) ou de la Direction des entreprises Concurrence Consommation Travail et Emploi (DIECCTE) du département où se trouve l’établissement concerné. Vous pouvez envoyer un mail ou un courrier.
  • Pour un produit non alimentaire : directement auprès de la DDCSPP ou de la DIECCTE du département où se trouve l’établissement concerné. Là aussi, vous pouvez envoyer un mail ou un courrier

Envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.