Fin du débat sur le danger des ondes électromagnétiques ? Selon l'Agence nationale des fréquences, le compteur Linky ne présente aucune exposition anormale.
AFP

Inoffensif pour la santé. Alors que les craintes au sujet des ondes émises par le compteur Linky sont nombreuses, un rapport de l’Agence nationale des fréquences (ANFR), vient de blanchir le dispositif d’Enedis. L’organisme public, qui permet à tout particulier ou collectivité locale de commander gratuitement des mesures dans la bande très basse fréquence (9 kHz – 100 kHz, émises par les téléphones portables, radio, télévision et compteurs Linky), avait ici un objectif : mesurer l’exposition des personnes aux champs électromagnétiques émis par le compteur. L'agence, qui a passé au crible 178 lieux équipés de l’appareil entre juin et décembre 2018, a publié ses résultats ce mercredi 9 octobre, rapporte Capital.

"La conformité du niveau d’exposition aux champs électromagnétiques [...] a été constatée sur tous les sites ayant fait l’objet d’une mesure", a conclu l’agence dans son étude.

Linky : accusé à tort ?

Depuis leur déploiement en 2015, ces dispositifs ont été très controversés et rejetés par bon nombre de Français. Motif ? Ils propageraient des ondes néfastes pour la santé. 22 tribunaux ont d’ailleurs été saisis d'actions conjointes afin de protester contre l'installation du boîtier vert, rappelle LCI.

Ainsi, en juillet dernier, le tribunal de grande instance de Tours a ordonné son retrait chez 13 personnes pour raisons médicales.13 personnes à Toulouse début octobre et 13 autres particuliers à Bordeaux il y a quelques mois, ont obtenu la pose de filtres les protégeant des champs électromagnétiques sur leur compteur.

Or, d’après l’ANFR, aucune exposition aux ondes n’a été constatée au cours de ces relevés dans près de la moitié des cas (99 sur 178).

Reprenez le contrôle de vos crédits, regroupez les ! (contenu sponsorisé)

Vidéo : Linky : un village résiste encore au compteur

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.