Vous pourriez perdre gros ! Tout comme les différents sites de petites annonces, Leboncoin est la cible de nombreuses escroqueries. Voici comment ne pas vous faire piéger.
IllustrationIstock

Victime de son succès ! Véhicules d’occasion, immobilier, matériel informatique, ameublement… Pour dénicher de bonnes affaires ou vendre des biens, nombreux sont ceux qui se ruent chaque jour sur Leboncoin. 800 000 annonces y sont d’ailleurs déposées quotidiennement. Cinquième site consulté en France selon une étude réalisée en avril 2018 par Médiamétrie et NetRatings, le leader des petites annonces en ligne est aussi le numéro 1 des sites d’arnaques : objets non envoyés ou inexistants, extorsion de fonds, vols de données personnelles… Sur les 28 millions de Français s’y connectant chaque mois (soit quasi un Français sur deux) pour regarder plus de 7 millions de pages, des milliers se font duper. Quelques précautions doivent donc être prises afin de réaliser votre shopping en toute sécurité. 

Leboncoin : gare à l’arnaque au paiement

Que vous soyez acheteur ou vendeur, il vous faudra redoubler de vigilance lors de la transaction. L’arnaque au paiement est en effet la plus fréquente.

Si votre interlocuteur vous demande de régler une partie ou la totalité de la somme par Mandat Cash, Western Union, refusez. Il s’agit certainement d’une escroquerie. Ce système est en effet régulièrement utilisé par les fraudeurs provenant de l’étranger. C’est ce que rappelle d’ailleurs le site dans sa rubrique “conseils à suivre pour éviter une mauvaise surprise“.

“Si le prétendu vendeur/loueur vous indique se situer à l’étranger et qu’il vous demande le versement d’un acompte, méfiez-vous, l’annonce est probablement fictive“.

Paypal, bien que sécurisé, n’est pas en reste. Les escrocs l’utilisent régulièrement pour flouer les vendeurs, grâce à l’envoi de faux mail à l’effigie du service, vous confirmant la réception d’un paiement.

Pour ne pas vous faire avoir, pensez systématiquement à vérifier l’orthographe ainsi que l’adresse mail. Vous y constaterez sans doute des fautes et des adresses différentes de celles utilisées par paypal : “@paypal.com” ou “@paypal.fr“.

Le plus simple est évidemment de  consulter directement votre compte Paypal afin de voir si vous avez reçu un paiement.

De manière générale, préférez plutôt un règlement en espèce de visu ou par virement bancaire. Votre interlocuteur insiste ? Mieux vaut alors ne pas conclure la transaction.

En vidéo : Les conseils contre les arnaques à l'Assurance maladie