Chaque année, les grands-parents n'hésitent pas à dépenser de larges sommes d'argent pour offrir monts et merveilles à leurs petits-enfants. Toutefois, ces nombreux présent ont un coût… Et pas des moindre !

Le véritable coût des petits-enfants : plusieurs centaines d'euros par an ?

Jouets, cadeaux, argent de poche, sorties… La plupart des grands-parents s'assurent régulièrement du bien-être de leurs petits-enfants. Une habitude qui n'est pas sans un coût financier. D'après les informations du magazine Capital, c'est plusieurs centaines d'euros qui, chaque année, sont consacrés au budget "têtes blondes de nos têtes blondes". Pour les seules vacances scolaires, le montant moyen s'établit à 700 euros en France.

De quoi peser sur le budget d'un ménage de retraités ? Sans aucun doute. Pourtant, c'est loin d'être tout poursuit le journal à parution mensuelle. Les conclusions de la dernière étude de l'Observatoire Leclerc des Nouvelles consommations sont claires : en plus des 700 euros que dépensent annuellement les grands-parents pour leurs petits-enfants, il faut compter au moins 1 650 euros, en moyenne, pour la période hors-vacances.

Publicité

En pratique, il est possible d'identifier plusieurs points de dépense différents, souligne l'enquête. En général, c'est le transport qui coûte le plus cher puisque le budget qui y est associé grimpe jusqu'à 305 euros par an, en moyenne. Deuxième point noir pour le portefeuille des grands-parents ? Ce petit coup de main financier qu'ils accordent généralement à leurs propres enfants, dans le but de les aider à gérer leur propre foyer.

Publicité

Si de nombreux jeunes sont désormais très actifs sur les réseaux sociaux, les jouets en tout genre continuent à coûter très cher. En moyenne, pas moins de 293 euros par an pour chaque grand-père et/ou grand-mère. Mais ce n'est pas tout ! Le budget dédié à l'alimentation grimpe à chaque fois que sont présents les petits-enfants. Au final, il finit par atteindre 243 euros à l'année.

Sans oublier, bien évidemment, l'argent de poche et toutes les dépenses annexes auxquels s'adonnent régulièrement les grands-parents. La première représente 170 euros par an. Les autres recouvrent les économies mises de côté pour plus tard ainsi que les sorties qui "dépassent un peu la limite budgétaire" originellement fixée par les grands parents.

Publicité

Le véritable coût des petits enfants : le niveau de vie des retraités en baisse ?

Quand bien même les grands-parents fournissent d'importants efforts pour cajoler leurs petits enfants, leur pouvoir d'achat s'avère en chute d'après Le Figaro. Le quotidien, qui reprend les informations de l'Insee est formel : en 2018, la baisse de niveau de vie est de 2% par rapport à 2017.

"Ces évolutions touchent différemment les personnes en fonction de leur statut d'activité, du types de territoire dans lesquelles elles vivent et de leur position dans l'échelle des niveaux de vie", souligne l'étude. Au final, ce sont les retraités ruraux qui y ont le plus perdu, puisque la hausse des prix du pétrole et celle de la CSG les amputent d'un total de 39 euros par mois.