D'après le baromètre 2020 du pouvoir d'achat des Français, réalisé par Cofidis, 4 Français sur 10 sont affectés par la crise sanitaire. Qui sont ceux qui ont vu leur situation se dégrader ?
Combien devez-vous toucher pour ne pas être concerné par la crise ?IllustrationIstock

La crise sanitaire a lourdement amputé le budget des Français. Chômage partiel, arrêt de l’activité, perte d’emploi… Après douze moins de maintien, voire de progression, la pandémie et le confinement a en effet mis fin à l’embellie de leur pouvoir d’achat. C’est ce que révèle le baromètre 2020 de Cofidis, consacré au sujet. L’étude, publiée ce jeudi 4 juin, stipule que "plus de la moitié des CSP- (54%), des jeunes actifs et des chômeurs (59%) déclarent une dégradation de leur situation financière, comme près des trois quarts des commerçants, artisans et chefs d’entreprises (74%)". Au total, "4 Français sur 10 (41%) déclarent que leur situation financière personnelle est déjà touchée par les conséquences économiques de la crise sanitaire".

Crise sanitaire : forte augmentation des découverts bancaires

Le niveau du découvert bancaire (+ 34 euros sur un an et +41 euros pour les ménages modestes) s’élève désormais à 375 euros en moyenne. Si le gouvernement a mis en place des aides financières en début de crise, elles ne suffisent pas à combler le manque : "seuls 26% des CSP- estiment qu’elles compensent, en partie, leur perte de revenus".

Quant aux demandes de report ou d’aménagement de crédit à la consommation, elles sont aussi en forte progression : "14% des foyers les plus fragiles y ont recours, soit deux fois plus que la moyenne des Français", note le rapport. Ce sont principalement ceux qui gagnent entre 1 000 et 1 500 euros net par mois. Au total, il manque 449 euros par mois aux familles pour vivre confortablement. Soit 22 euros de plus qu’en 2019.

Combien faut-il alors gagner pour être épargné par la crise ?

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Ce dispositif qui permet aux retraités de partir en vacances à prix réduit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.