La Cour des comptes propose d'améliorer le fonctionnement du chèque énergie, au "ciblage peu performant". Certains bénéficiaires pourraient alors perdre cette aide précieuse…
Chèque énergie : allez-vous perdre 150 euros de pouvoir d’achat ?IllustrationIstock

Le chèque énergie va-t-il vous être supprimé ? Selon la Cour des comptes qui a publié ce mardi 22 février un rapport d’enquête, la copie est à revoir, car le ciblage de cette aide sociale est "peu performant", rapporte l'AFP. Quant à son usage, il va contre les objectifs climatiques de la France, estime-t-elle. Et de pointer : Ces constats "paraissent justifier une réflexion sur la nature réelle du dispositif".

Elle estime qu’environ 25% des ménages en situation réelle de précarité énergétique ne perçoivent pas ce chèque. À l’inverse, environ la moitié des ménages actuellement éligibles ne remplissent pas des conditions de précarité énergétique. Ces derniers pourraient-ils alors en perdre le bénéfice en cas de refonte ?

Chèque énergie : seuls les ménages en situation de précarité énergétique bientôt ciblés ?

La Cour des comptes déclare également dans son étude que le montant du chèque énergie de 150 euros est trop faible pour lutter efficacement contre cette précarité et "relègue sa fonction à celle d’une aide sociale de soutien au pouvoir d’achat des ménages au niveau de vie le plus faible". Le fait de pouvoir payer avec ce chèque tout type d’énergie revient en outre à subventionner de la même manière énergies carbonées et décarbonées, ce qui va à l’encontre des objectifs climatiques du pays.

Le rapport appelle donc à clarifier les objectifs du dispositif, afin d’envisager sa refondation. Parmi les scénarios soumis au législateur, il est proposé : de rendre cette aide libre d’emploi, d’accompagner le dispositif actuel d’une augmentation de la taxation du carbone ou encore de cibler les seuls ménages en situation de précarité énergétique, afin d’augmenter le montant de l’aide à coût global constant.Certains bénéficiaires actuels ne seraient alors plus éligibles à cette aide sociale et d’autres pourraient en profiter.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.