En ce début d'année, 60 millions de consommateurs alerte sur les frais opaques et élevés des banques quant aux successions. Le magazine demande aux pouvoirs publics de réguler ces commissions.
Succession : gare à "la taxe sur la mort" que vous ponctionnent les banquesIllustrationIstock

Les résultats de l’enquête de 60 millions de consommateurs sont alarmants. Le rapport "Succession : les banques ponctionnent trop", paru dans le numéro de janvier 2021 du magazine et consacré aux commissions bancaires sur les successions, se fonde sur les données de Moneyvox. 60 millions indique ainsi que les frais moyens pour une succession prélevés par les banques sont de 205 euros pour 15 000 euros d’avoirs (clôture du compte et virement de la somme aux ayants-droit inclus). Selon le magazine, cette "taxe sur la mort" est toutefois disparate en fonction des banques.

Succession : des frais bancaires multipliés jusqu’à 6 fois

D’après les chiffres dévoilés par MoneyVox, les frais vont de 75 euros au Crédit agricole Nord Est, jusqu’à 450 euros chez Allianz banque ou Axa banque. Selon votre établissement bancaire, qui profite d’une totale liberté pour établir le niveau de ses frais, les commissions sur une succession de 15 000 euros peuvent ainsi être multipliées par 6 !

L’évolution sur la période 2012-2020 le démontre. En 8 ans, cette "taxe sur la mort" s’est envolée de 50% chez ING, de 90% au sein de différentes caisses du Crédit mutuel, de 119% chez Monabanq, de 123% chez LCL et même de quasi 200% (198% précisément) chez Allianz banque. Les frais ont donc été triplés !

Qu’en est-il en revanche pour les plus petites successions et les plus importantes ? Les commissions sont-elles fixées au prorata des avoirs ? Quid des plafonnements des frais ? Les simulations réalisées par 60 millions de consommateurs réservent quelques surprises…

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Vidéo : Quel document peut vous réclamer votre banque ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.