Bien que moins utilisés, le nombre de chèques fraudés a bondi de 20% en 2020, selon le dernier rapport annuel de l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiement (OSPM). Voici comment renforcer leur sécurité.
Fraude au chèque : 8 conseils de la Banque de France pour ne pas se faire avoir

538 millions d’euros. Voici le montant de la fraude au chèque bancaire en 2020 (42%). Le taux de fraude atteint par chèque atteint 0,088%. Les montants fraudés ont par ailleurs atteint 473 millions d’euros pour la carte bancaire (34%) et 267 millions pour les virements (21%), selon le dernier rapport annuel de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement (OSPM).

Dans le détail, comme Planet l’évoquait dans un précédent article, les principales arnaques liées à ce moyen de paiement scriptural (soit hors pièces et billets) sont les suivantes :

  • le vol ou la perte (avec usurpation d’identité) : 68% du total fraudé
  • la falsification : 19% des montants fraudés
  • la contrefaçon

Pour contrer ce fléau, la Banque de France a donc décidé de "renforcer les exigences du référentiel de sécurité du chèque (RCS) pour retranscrire les recommandations de l’Observatoire et assurer leur mise en œuvre", peut-on lire dans un communiqué.

Fraude aux chèques : une sécurité renforcée

Pour ce faire, la banque centrale demande aux établissements bancaires de :

  • "Renforcer la surveillance des remises frauduleuses de chèque"
  • "Améliorer la lutte contre les chèques perdus et volés, en renforçant la sécurité de l’acheminement des chéquiers, la qualité des procédures de mises en opposition et la diffusion d’outils de contrôle de la régularité des chèques"
  • "Maintenir la vigilance" sur les caractéristiques physiques des chèques. Cela permettra de "limiter les risques de falsification et de contrefaçon"

Les Français sont également appelés à la prudence, note Dossier Familial. Quelles sont les précautions que vous devez prendre en tant qu’utilisateur pour limiter les risques d’utilisation frauduleuses ou de détournement de chèque ? Découvrez-les dans notre diaporama ci-dessous.

Écrire au stylo noir

1/8
Écrire au stylo noir

L’encre noire est la plus résistante aux "tentatives de falsification", selon la Banque de France.

Remplir toutes les mentions obligatoires

2/8
Remplir toutes les mentions obligatoires

Montant en lettres et en chiffres, ordre, signature, date et lieu d’émission : rien ne doit être oublié.

Ne pas laisser d’espace libre

3/8
Ne pas laisser d’espace libre

Tracez des traits horizontaux sur l’ordre et montant afin de ne pas laisser d’espace. Les fraudeurs ne pourront ainsi pas rajouter de chiffres ou de lettres.

Eviter les ratures

4/8
Eviter les ratures

Cela pourrait invalider le chèque.

Ne pas prêter vos chèques

5/8
Ne pas prêter vos chèques

Pour vous protéger de la perte ou du vol, la Banque de France préconise de ne pas prêter vos chèques, même à vos proches. 

Ne pas signer un chèque en blanc

6/8
Ne pas signer un chèque en blanc

La Banque de France déconseille fortement de signer un chèque en avance ou en blanc.

Endosser un chèque sans attendre

7/8
Endosser un chèque sans attendre

Si l’on vous règle par chèque, vérifiez qu’il soit bien rempli et endossez-le dès que possible.

Ne pas encaisser un chèque pour le compte d’autrui

8/8
Ne pas encaisser un chèque pour le compte d’autrui

Comme le détaille la Banque de France, "c’est illégal et très dangereux, car les chèques frauduleux seront rejetés au bout de quelques jours : vous risquez à votre insu de vous rendre complice d’une fraude et de vous retrouver à découvert".

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.