Renforcement des zones à faibles émissions. Si 4 ZFE sont déjà effectives, 7 métropoles vont rejoindre le dispositif en 2021. D'ici à 2025, 35 agglomérations devraient être concernées.
 Auto : les métropoles où les vieilles voitures ne pourront plus circuler

Il risque de devenir de plus en plus difficile de rouler avec une vieille voiture Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a en effet annoncé un renforcement des zones à faibles émissions (ZFE) sur le territoire, en 2021. Objectif ? "Lutter contre la pollution de l’air, responsable de 48.000 décès par an et dont le trafic routier est responsable à hauteur de 30% pour les émissions de particules." Quelles sont les automobiles concernées ?

Auto : à qui s’appliquent les restrictions de circulation ?

Ces mesures restrictives s’établissent aux véhicules dotés d’une vignette Crit’Air de 3 à 5, soit "un tiers du parc roulant aujourd’hui", note le ministère de la Transition écologique. Elles s’appliqueront au sein des métropoles ne respectant pas les valeurs limites en termes de qualité de l’air. "Cela afin d’anticiper un durcissement des demandes de l’Union européenne", ajoute-t-il.

Les voitures les plus polluantes pourraient ainsi ne pas circuler sur certaines plages horaires ou lieux décidés localement.

D’ici à 2025, le dispositif s’étendra à l’ensemble des agglomérations de plus de 150 000 habitants. En somme, 35 zones seront ainsi considérées comme ZFE. Elles seront d’ailleurs surveillées par des radars automatiques, vers la fin du quinquennat au plus tôt, soit en 2022. "Grâce à la lecture de la plaque d’immatriculation, le radar pourra connaître la vignette Crit’Air du véhicule" et déterminer si le conducteur est en infraction.

Quelles sont alors ces 11 métropoles où les vieilles voitures seront écartées dès 2021 ? Découvrez-les dans notre diaporama ci-dessus.

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.