L'explosion des litiges liés au démarchage téléphonique finit par jouer en la défaveur du secteur de l'assurance. Plusieurs associations, qui dénoncent cette technique commerciale, ont en effet demandé aux pouvoirs publics de l'interdire.
IllustrationIstock

60% de plaintes supplémentaires depuis 2012 ! Ce nombre concerne les actions menées contre le démarchage à domicile ou téléphonique, tous secteurs confondus, d’après le baromètre 2018 des réclamations de consommateurs de la Direction de la répression des fraudes.

"Le démarchage est une technique de vente dangereuse en plein essor. Face à l’explosion des pratiques toxiques dont sont principalement victimes les plus vulnérables, nous, associations représentant les consommateurs et les familles, appelons à son interdiction", déclarent dans un communiqué l’AFOC, la CLCV, Familles Rurales, UFC-Que Choisir et l’UNAF.

Les organismes ajoutent qu’en plus de "constituer une atteinte à la tranquillité des personnes, la relation commerciale qui en découle est irrémédiablement viciée".

Assurances : de multiples "pratiques toxiques" employées

Sollicitations sans consentement, impossibilité de faire jouer la concurrence, informations données à l’oral "lacunaires voire inexactes"… La source des nombreux litiges peut être multiples.

Les secteurs concentrant le plus de plaintes sont les assurances santé et prévoyance. "Alors qu’elles représentent moins d’un tiers (29 %) des contrats, elles sont à l’origine de près des trois-quarts des réclamations (72 %) ! Au sein de nos associations, ces dernières relèvent de pratiques commerciales agressives et / ou trompeuses à l’attention des publics vulnérables, notamment les personnes âgées isolées", pointent les associations de consommateurs.

Selon elles, ces procédés, bien connus des professionnels faisant appel à leur service et des pouvoirs publics, restent impunies.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.