Vous devriez d'ores et déjà avoir reçu votre relevé annuel d'assurance-vie. N'ayez crainte si le document vous paraît illisible, c'est tout à fait normal. Le relevé est complexe. Explications.
Sommaire
Vous avez du mal à lire le relevé annuel de votre contrat d'assurance-vie ? Pas de panique !Istock

En bonne logique, il a déjà dû atterrir dans votre boîte aux lettres. Dans le cas contraire, il y a même matière à s’inquiéter ! Et pour cause : les compagnies d’assurance-vie ont l’obligation légale de vous communiquer votre relevé annuel de contrat d’ici la fin mars. En théorie, elles doivent le faire avant la fin du premier trimestre. Il est rare, cependant, qu’elles s’y prennent avant les derniers jours du mois de mars et, par voie de conséquence, ce précieux document arrive donc généralement début avril dans les boîtes aux lettres de millions de Françaises et de Français.

Mais à quoi sert cette précieuse missive qui ne cesse de se noircir d’encre d’année en année ? Comme son nom l’indique, précise le magazine spécialisé Le Revenu sur son site, il s’agit d’un relevé annuel dont le principal objectif est d’offrir une vision globale et exhaustive de l’état financier de votre contrat d’assurance. La situation exacte de vos comptes est arrêtée au 31 décembre de l’année précédant son élaboration. C’est précisément parce qu’il comporte autant d’informations qu’il peut parfois s’avérer complexe à décrypter, insistent nos confrères. Pas de panique ! Il suffit de suivre le guide pour y voir plus clair.

Relevé annuel de contrat d’assurance-vie : les éléments à ne jamais perdre de vue

Plusieurs informations essentielles figurent en effet sur ce petit document. Depuis l’entrée en vigueur de la loi PACTE, les compagnies d’assurance sont légalement contraintes de faire figurer tout un tas d’éléments plus ou moins utiles au quotidien mais qui pourront tout de même aider les plus attentifs à réaliser les bons arbitrages.

Ainsi, les premières informations à repérer sont aussi les plus évidentes : il s’agit de l’ancienneté de votre contrat ainsi que de l’identité de l’organisme chargé de sa gestion. Ce dernier doit d’ailleurs le signer, ce qui peut vous aider à le retrouver. C’est lui aussi qui se rémunère sur votre encours pour tout conseil ou toute opération réalisée...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.