Certes, renégocier l'assurance de votre crédit immobilier au bout d'un an peut s'avérer économique. Mais la démarche n'est pas toujours simple. Faisons le point.
IllustrationIstock

Renégociation assurance emprunteur : des milliers d’euros en jeu

Alors que les taux d’intérêt des prêts immobiliers sont au plus bas, ceux des assurances emprunteurs peuvent représenter jusqu’à 30 % du coût global du prêt. D’où la nécessité de faire jouer la concurrence. En effet, tout emprunteur est en droit de choisir et de renégocier, chaque année s’il le souhaite, son contrat d’assurance.

Si vous n’êtes pas totalement satisfait des conditions obtenues lors de la souscription de votre crédit, n’hésitez pas à évaluer les différentes offres. En fonction de votre profil (âge, état de santé, catégorie socio-professionnelle, montant du prêt…) cela peut vous faire gagner plusieurs milliers d’euros. Aucun frais ne pourra vous être facturé par l'établissement prêteur s’il est prévenu deux mois avant la date d’échéance.

Toutefois, la procédure reste difficile. Fiscalité en hausse l’an prochain, flou sur la date anniversaire du contrat, non-respect du libre choix du client… Comment déjouer les complications de la renégociation ?

A lire aussi : Assurance prêt : cette technique infaillible pour duper votre banquier

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.