Les Français utilisent de moins en moins leur voiture... Et paient pourtant de plus en plus cher leur assurance. De nouveaux types de contrats ont été créés pour s'adapter à ce genre de situations. Permettent-ils réellement d'économiser ?
Auto : pourquoi les assurances au kilomètres peuvent être avantageuses Istock
Sommaire

Embouteillages, prix des carburants, conscience écologique… Les raisons pour utiliser de moins en moins sa voiture se multiplient depuis des années. Dans les grandes villes, de plus en plus de citadins laissent leur voiture au garage au profit d’autres moyens de transport.

Que ce soit le vélo, la trottinette électrique ou les transports en commun, les alternatives sont nombreuses et bien souvent moins coûteuses. Depuis 2020, le Covid-19 a également participé à ce changement des habitudes des Français.

En effet , le télétravail est une notion qui, il y a encore peu de temps, était loin de faire partie du quotidien de nombreux travailleurs. Alors qu’en 2021 , 21,7% des salariés ont recouru à au moins un jour de télétravail, selon les chiffres de l’Insee rapportés par Capital. Parmi eux, 44% ont même modifié leurs habitudes au point d’opter pour une formule à 100% en télétravail.

Des assurances adaptées aux petits rouleurs

Ainsi, si ces personnes utilisent moins leur voiture, elle leur reste utile dans certains cas mais elle reste tout de même en stationnement la plupart du temps. Cependant, si cela permet de faire des économies sur le carburant, l’assurance, elle, conserve généralement le même tarif. Face à cela, des assureurs ont développé de nouveaux concepts dans le but d’attirer ce type de clients.

Ils proposent des offres spéciales pour les conducteurs occasionnels qui s’adaptent à la distance parcourue à l’année. Ce type de propositions sont appelées les assurances au kilomètre ou encore les assurances "petit rouleur".

Des nouveaux venus chez les assureurs

Flitter, Boursorama, Maif… Les nouvelles entreprises comme les plus traditionnelles ont décidé de se placer sur ce nouveau marché de l’assurance au kilomètre. Le concept est variable selon l’assureur choisi.

Par exemple, chez Flitter, l’assuré peut choisir un forfait allant de 2000 à 20 000 kilomètres à l’année. Il doit ensuite envoyer une photo de son compteur avant et après directement sur l’application. S’il roule moins que le forfait choisi, les kilomètres restants sont transférés sur l’année suivante, s’il roule plus, il doit augmenter son plafond, rapporte Capital.

Le fonctionnement peut varier mais que valent vraiment ces offres ?

L’assurance au kilomètre est-elle réellement avantageuse ?

Si les offres proposées par les différents assureurs possèdent de nombreuses différences et ne conviennent pas de la même manière à tous les conducteurs, elles restent globalement plus avantageuses que des contrats classiques pour les petits conducteurs. Elles permettent en effet de réaliser entre 10% et 30% d’économies selon l’offre choisie.

Ces assurances sont ancrées dans l’époque et il est tout de même important de retenir que, dans la plupart des cas, elles fonctionnent avec une application. Pour Boursorama ou la Maif, il est aussi nécessaire d’installer un boîtier dans son véhicule, chargé de surveiller le kilométrage.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.