De nombreuses communes françaises ont déjà créé une "redevance incitative", ou taxe pollueur-payeur, afin de réduire la quantité de déchets produite par chaque foyer. Elle entrera par exemple en vigueur en 2022 à Grenoble où les poubelles seront pucées et les bennes équipées d'un lecteur.
Taxe sur les ordures ménagères : devra-t-on bientôt payer en fonction du poids de nos poubelles ?Istock

Le montant de votre taxe sur les ordures ménagères sera-t-il bientôt indexé sur le poids de vos poubelles ? Selon La Dépêche, 200 communes ont déjà fait ce choix en France et d'autres y songeraient sérieusement. L'objectif est évidemment de pousser les Français à limiter leurs déchets dans une préoccupation environnementale, mais aussi d'économiser de l'argent en réduisant le montant de la taxe pollueur. Le but est surtout d'anticiper l'échéance de 2025, date à laquelle la Loi de transition énergétique votée en 2015 imposera la généralisation du tri à la source des biodéchets.

Faire payer les usagers selon les quantités de déchets jetées

Alors qu'ils représentent un tiers des déchets de nos poubelles, La Dépêche assure qu'ils sont à ce jour incinérés ou enfouis, alors qu'ils pourraient servir pour fabriquer du compost ou du biogaz. C'est pour remédier à ce constat alarmant que de nombreuses communes ont décidé d'instaurer une "redevance incitative" pour financer la collecte et le traitement de ces déchets ménagers. La tarification incitative consiste à faire payer les usagers du service de gestion des déchets selon les quantités qu’ils produisent. Objectif : inciter les foyer à réduire le poids de leurs poubelles. Une mesure qui fonctionne selon le maire de Villeréal, en Lot-et-Garonne. "Depuis l’instauration de cette redevance nous avons réduit de moitié la quantité d’ordures ménagères collectées", explique Guillaume Moliérac auprès de La Dépêche.

"Le principe est simple : chaque foyer peut déposer 26 sacs-poubelles de 50 litres par an dans un des 100 points de collecte du territoire grâce à un badge nominatif qui permet d’ouvrir le collecteur", explique l’élu. Pour tout sac supplémentaire, 1,87 euros est rajouté à la "redevance incitative" de 164,45 euros que payent tous les ans les foyers. Dans les grandes métropoles, chaque habitant ne peut pas aller jeter sa poubelle dans un point de collecte. C'est pour cela qu'en 2022 à Grenoble, les poubelles seront pucées et les bennes dotées d'un lecteur afin que la taxe d'enlèvement des ordures ménagères soit allégée pour ceux qui jettent moins d'ordures.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.