Taxe foncière : allez-vous devoir payer une mensualité supplémentaire en décembre ?Istock
L'augmentation de la taxe foncière en 2023 a touché de nombreuses communes, comme Paris où son augmentation a atteint près de 52%. Pour certains propriétaires qui ont mensualisé le paiement de leur taxe, un prélèvement supplémentaire pourrait survenir le 15 décembre 2023. Serez-vous concerné ?
Sommaire

La taxe foncière a connu une hausse moyenne historique de 7,1% en 2023. Une augmentation représentant le double de celle de 2022, qui était de 3,4%. Mais mauvaise nouvelle : ce n'est pas fini. Cette taxe va en effet continuer à flamber en 2024 pour le plus grand plaisir  des 32 millions de Français assujettis à cet impôt.

Pourquoi cette taxe va-t-elle encore augmenter ?

La taxe foncière est liée à l'inflation, rappelle le site Econostrum. Alors bonne nouvelle me direz-vous, car elle baisse en ce moment. Seulement, même si la hausse des prix ralentit, selon l'Insee, qui indique que l’indice des prix à la consommation (IPC) en novembre s’est établi à 3,4% sur un an (-0,6% comparé à octobre 2023), un autre indicateur important dans le calcul de la taxe foncière. Il s'agit en effet de l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), qui reste élevé.

Or, depuis 2018, l e calcul des valeurs locatives cadastrales est revalorisé en suivant l’IPCH enregistré sur un an.  Et, c'est ce chiffre qui va être la référence pour fixer la taxe foncière pour 2024.  Ce dernier sera confirmé à la mi-décembre par l'Insee.

Et tout porte à croire que ce chiffre n'apportera pas de bonnes nouvelles pour les Français assujettis à la taxe foncière. Les données préliminaires, publiées ce jeudi 30 novembre, révèlent que l’évolution de l’indice des prix à la consommation harmonisé en novembre 2023 est de 3,8% par rapport à celui de novembre 2022.

Résultat :  le coefficient de révision devrait être du même niveau. La hausse aura donc lieu même si elle sera de moindre importance par rapport à l’augmentation forfaitaire de 2023, qui était de 7,1%. Qui sera donc oncerné ?

Qui sera concerné par cette hausse ?

Si vous êtes propriétaire, la hausse de la taxe foncière en 2023 n'a pas du vous échapper. Au niveau national, elle a connu une augmentation forfaitaire de 7,1%, nettement supérieure aux 4,7% de hausse observée entre 2021 et 2022, rappelle  La Voix du Nord le 29 novembre 2023. 

Dans certaines communes, comme à Paris, une hausse de près de 52% était à déplorer. C’était aussi 35% supplémentaires à Meudon, 24% à Grenoble ou encore 18% à Annemasse. Malheureusement, aucune baisse n’est à prévoir pour 2024, bien au contraire. Le Figaro  indique ainsi ce jeudi 30 novembre 2023 que la hausse de 2024 est bel et bien confirmée et pourrait atteindre +3,8% selon des calculs, qui devraient être confirmés à la mi-décembre. Mais avant cela, certains propriétaires qui ont décidé de mensualiser leur taxe foncière pourraient bien devoir s'acquitter d'une mensualité supplémentaire en décembre.

Êtes-vous concerné par cette mensualité ?

Les paiements de la taxe foncière s ont géneralement lissés sur dix mois. Mais l'augmentation de la taxe foncière oblige, pointe La Voix du Nord, un rattrapage est nécessaire. Certains propriétaires ont donc été prélevés en novembre et pourraient l’être à nouveau en décembre si la hausse de l'impôt a été conséquente. Selon impots.gouv.fr, vous êtes concernés si "votre impôt a augmenté par rapport à l'année précédente", alors "les prélèvements continueront en novembre, voire en décembre.

" Les ménages concernés seront prélevés le 15 décembre 2023.  Pour les propriétaires qui souhaiteraient opter pour une mensualisation de leur taxe foncière pour l’année 2024, il faut faire les démarches "jusqu'au 15 décembre, pour un début des prélèvements en janvier" et "jusqu’au 31 décembre, pour un début des prélèvements en février".