Le budget de la Sécurité sociale sera bientôt débattu à l'Assemblée nationale. Certains députés n'excluent pas une plus ample mise à contribution des retraités.
Sécurité sociale : les retraités vont-ils devoir payer plus cette année ?IllustrationIstock

Faut-il demander un "effort aux retraités" ? C'est la question que Capital a choisi de poser à Cyrille Isaac-Sibille, élu MoDem, siégeant à l'Assemblée nationale et rapporteur de la partie assurance vieillesse du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2021. Sa réponse, qu'il tente tout de même de nuancer, est sans équivoque : l'avenir ne s'annonce pas rose pour les Françaises et les Français qui ont mis un terme à leur carrière professionnelle.

"Même si rien n'est encore défini, il risque d'être difficile l'année prochaine de revaloriser toutes les pensions au même niveau. On pourrait, comme cette année, se retrouver avec des évolutions différentes", alerte en effet le député, pour qui "il faut que l'on réfléchisse à un meilleur mécanisme pour éviter les effets de seuils car cette année certains retraités devront attendre octobre pour se voir appliquer leur juste revalorisation". Une situation comparable pourrait donc attendre les inactifs en 2021…

Qui sont les retraités sur qui a pesé l'effort en 2020 ?

Aujourd'hui aussi, les retraités de France doivent contribuer à l'effort de leurs deniers. Cependant, tous ne participent pas de la même façon, rappelle le mensuel spécialisé en économie. En effet, une majorité d'entre eux n'ont pu bénéficier que d'une revalorisation minorée à 0,3%. Ce fut le cas pour toutes celles et ceux percevant plus de 2014 euros mensuels. 

Les autres, c'est à dire ceux dont les émoluments représentaient moins de 2000 euros mensuels, ont vu leur pension majorée d'1%, ainsi qu'initialement prévu, note par ailleurs Capital.

A l'avenir, les choses pourraient s'avérer plus complexes encore.

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.