Emmanuel Macron l'a promis : d'ici la fin de son quinquennat, la taxe d'habitation devrait avoir disparu. Du moins… une certaine taxe d'habitation. Car certains contribuables continueront tout de même à la payer. 

L'écrasante majorité des Françaises et des Français sont maintenant exonérés de la taxe d'habitation. Seuls les 20% des contribuables les plus aisés continuent à devoir la payer. C'est pourquoi, cette année, quelques 6,8 millions de personnes normalement assujettis aux impôts locaux ont pu toucher un remboursement de Bercy, d'un montant moyen de 220 euros environ. Un cadeau sans doute bienvenu pour un nombre considérable de ménages. 

Cependant, aussi engageante puisse-t-elle théoriquement s'annoncer pour les contribuables, la suppression de la taxe d'habitation n'est pas sans subtilités et notes de bas de page. Certains s'inquiètent par exemple des éventuels ajustements sur la taxe foncière et dénoncent d'ores et déjà un éventuel jeu de bonneteau dont Thomas Carbonnier, avocat fiscaliste au barreau de Paris, a longuement parlé dans nos colonnes. Plus évident, peut-être : d'aucuns continueront à payer l'impôt, quoiqu'il arrive, rappelle Le Monde.

Cela n'a rien d'une surprise ou d'un traquenard, au contraire : c'est même une partie intégrante de ce qu'avait promis Emmanuel Macron. Force est de reconnaître, cependant, que ce n'est pas l'élément sur lequel la communication gouvernementale a le plus insisté…

Pourquoi certains vont-ils continuer à payer la taxe d'habitation dans tous les cas ?

Et pour cause ! Comme le rappelle le quotidien du soir, la suppression de la taxe d'habitation ne concerne qu'un type précis de logement : les résidences principales. Les éventuelles résidences secondaires que vous possédez y sont donc encore soumises. Attendez-vous donc à continuer à payer l'impôt ; et à le faire bientôt ! Néanmoins, il importe aussi de rappeler que les modalités ne sont pas exactement les mêmes. Récapitulatif.

GRATUIT, simple et rapide : Trouvez le bien immobilier pour investir ou habiter

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.