L'inflation ne se tarit pas en cette fin d'année 2022. Or, après des mois de hausse des prix et les fêtes de fin d'année, le portefeuille de nombreux Français est à sec. Heureusement, plusieurs aides devraient venir booster le pouvoir d'achat des ménages en 2023. Voici lesquelles.

Pendant 17 mois, l’inflation n’a pas connu de repos. Entre juin 2021 et novembre 2022, l’inflation dans la zone euro n’a cessé de croître. Covid-19, guerre en Ukraine, évènements météorologiques… Les causes de cette hausse des prix sont multiples et n’ont cessé d’alimenter une baisse du pouvoir d’achat des ménages Français.

En septembre, le chiffre record de 10,6% avait été atteint dans la zone euro, avant de redescendre à 10 % le mois suivant, rapporte Capital. En France, le taux restait tout de même bien moins élevé puisque le chiffre record a été atteint en octobre et novembre avec une hausse de l’indice des prix à la consommation de 6,2 % selon l’Insee.

Inflation : certains aliments particulièrement concernés 

Dans certains domaines essentiels pourtant, cette hausse des prix était bien supérieure à ces chiffres. C’était notamment le cas pour l'alimentation. Sur un an, l’inflation dans ce domaine est ainsi de 12,1 % en novembre. Certains produits tels que la viande ont alors connu une hausse de prix de 13,7 % tandis que pour le lait, le fromage et les œufs, celle-ci s’élevait à 16 %, toujours en novembre.

Face à cette hausse des prix, le coût de la vie a fortement augmenté pour les Français. Ainsi, depuis le mois de septembre, le gouvernement a mis en place un certain nombre de mesures visant à soutenir le pouvoir d’achat des ménages. Par exemple, une aide à la pompe avait été adoptée pour réduire le montant des carburants. Si celle-ci prendra fin le 31 décembre, d’autres sont prévues ou ont été prolongées pour l’année à venir. Découvrez la liste des aides qui viendront soutenir votre portefeuille en 2023. 

Prime carburant

1/8
Prime carburant

À partir du 16 janvier 2023, une aide d’un montant de 100 euros sera versée aux 10 millions de travailleurs les plus précaires. Pour l’obtenir, il faut se rendre sur le site impots.gouv.fr munis de son numéro fiscal, de sa plaque d’immatriculation ainsi que d’une déclaration sur l’honneur attestant que l’usage de sa voiture est nécessaire pour aller travailler. 

Bouclier tarifaire

2/8
Bouclier tarifaire

Le bouclier tarifaire sera prolongé au-delà de l’année 2022. En effet, comme l’avait annoncé Elisabeth Borne en septembre, ce nouveau bouclier devrait permettre de limiter les hausses de prix du gaz à 15% pour le mois de janvier 2023 et également à 15% pour le prix du gaz en février 2023. Cela concernera "tous les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes", précisait-elle. 

MaPrimeRénov’

3/8
MaPrimeRénov’

Les plafonds de MaPrimeRénov’ seront revalorisés en février 2023. Ils seront relevés de 15 000 à 25 000 euros pour le dispositif spécial concernant les copropriétés, mais aussi de 30 000 à 35 000 euros pour MaPrimeRénov' sérénité, a précisé le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu dans un communiqué.  De plus, dès le 1ᵉʳ janvier 2023, cette aide ne pourra plus être utilisée pour subventionner l’achat d’une chaudière à gaz. 

Prime covoiturage

4/8
Prime covoiturage

En 2023, le gouvernement souhaite encourager davantage les Français à covoiturer pour les trajets domicile-travail. Dans cette optique, le gouvernement a ouvert une prime de 100 euros destinée aux conducteurs. Ainsi, dès le 1ᵉʳ janvier 2023, un premier versement de 25 euros pourra être demandé dès le premier trajet de covoiturage. Ensuite, le second versement de 75 euros pourra être reçu après le 10eme trajet. 

Voir la suite du diaporama

Chèque énergie

5/8
Chèque énergie

Au printemps 2023, un peu moins de 6 millions de ménages français recevront un chèque énergie d’une valeur maximale de 277 euros, calculé en fonction de leur revenu. Son envoi est automatique et aucune démarche n’est donc nécessaire pour le recevoir. 

Chèque énergie exceptionnel

6/8
Chèque énergie exceptionnel

Face à l’inflation, le gouvernement a mis en place un chèque énergie exceptionnel qui s’adresse cette fois à 12 millions de ménages. D’un montant de 100 ou 200 euros, il est envoyé depuis le 12 décembre 2022, mais certains Français ne le recevront pas avant la fin du mois de janvier. 

Chèque bois

7/8
Chèque bois

À partir du 27 décembre 2022 et jusqu’au 30 avril 2023, les ménages se chauffant au bois pourront recevoir une aide comprise de 50 à 200 euros. Pour la toucher, vous devez faire une demande sur le site chequeenergie.gouv.fr. 

Chèque fioul

8/8
Chèque fioul

Les ménages se chauffant au fioul sont, eux aussi, éligibles à un chèque énergie spécifique. Sa valeur est comprise entre 100 et 200 euros et aucune démarche n’est nécessaire pour le recevoir. 

Découvrez tous les biens de VINCI, EIFFAGE, BOUYGUES IMMO ! + de 100 critères pour vous aider à cibler le bien immobilier idéal