Frais bancaires : les 10 détails à regarder avant de changer de banque
Vous souhaitez changer de banque prochainement ? Faites attention à ces détails pour minimiser vos frais bancaires.

Un changement de banque est une décision importante, et peut vite s’avérer stressant. Alors, pour être sûrs de faire le bon choix, et ne pas se retrouver avec un nombre affolant de frais bancaires inexpliqués, de nombreux éléments sont à prendre en compte. 

Changer de banque : combien ça coûte ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, changer de banque est gratuit. Une banque ne peut donc pas appliquer de frais de clôture sur le compte d'un client au prétexte que celui-ci décide de quitter son établissement pour un autre.

Si vous souhaitez changer de banque, deux possibilités, gratuites donc, s’offrent à vous en France.

  • Vous pouvez demander à profiter de l’aide à la mobilité bancaire : la nouvelle banque s’occupe de toutes les formalités administratives avec la banque d’origine (transfert des comptes, des prélèvements, des virements automatiques) concernant votre compte-courant (voir les détails dans le point suivant)
  • Mais si vous préférez, vous pouvez tout aussi bien opter pour faire les démarches vous-même : il vous faut alors demander à votre banque d’origine de transférer vos comptes, puis de faire parvenir aux organismes qui effectuent des virements et prélèvements sur votre compte bancaire d’origine, votre nouveau relevé d'identité bancaire (RIB) pour qu'ils enregistrent votre changement de banque.

Les frais bancaires, une charge budgétaire à ne pas négliger

Mais avant de choisir votre nouvelle banque, bien se renseigner est une étape obligatoire. Proximité, qualité des services, accompagnement ; chaque établissement bancaire propose souvent de nombreux avantages, mais comporte parfois sa part d’inconvénients, notamment pour votre portefeuille. Les fameux frais, ou “commissions” bancaires sont la hantise de nombreux français ; insidieux, parfois élevés, ils peuvent représenter une véritable charge dans votre budget, et pas toujours prévue. 

Selon une enquête du CLCV (l'association consommation, logement et cadre de vie), un consommateur moyen dépensera environ 145,39€ de frais bancaires en 2021. 

Il en existe deux types. 

  • Les frais de tenue de compte, qui correspondent au coût de gestion informatique et humaine des comptes. Ils sont prélevés de manière réglière sur les comptes courants des usagers. En pratique, beaucoup de banques proposent des "packages", avec un prélèvement annuel ou mensuel fixe par lesquels les clients peuvent souscrire à différents services impliquant notamment les frais de tenue de compte.
  • Et les frais de découvert, qui sont plus aléatoires, bien qu’encadrés par la loi. 

Pour prévenir toute déconvenue, soyez donc vigilants. Heureusement, la loi française oblige les banques à faire preuve de transparence concernant ces frais. Elles sont tenues de communiquer à leurs clients le relevé détaillé de leurs frais, au moins une fois par an. 

La plupart des frais courants sont aussi accessibles sur les sites ou dans les brochures des établissements, ou encore consultables via la plateforme comparative du Ministère des Finances

Dans tous les cas, mieux vous êtes informés avant de changer de banque, mieux vous pourrez vous défendre en cas de facture de frais abusifs ou erronés.

Découvrez dans notre diaporama ces 10 détails concernant les frais bancaires à bien regarder avant de changer de banque.

Les frais de découvert

1/10
Les frais de découvert

En général, les banques facturent un minimum forfaitaire pour toute situation de découvert quels que soient son montant et sa durée, et quel que soit votre autorisation de découvert. C’est ce qu’on appelle les “frais de commission d’intervention”. 

En effet, même si vous restez dans la limite de votre découvert autorisé, la banque peut prélever à chaque découvert des sommes, à savoir des agios, aussi appelés “intérêts débiteurs”. 

Ces commissions sont toutefois encadrées par la loi, et ne devraient pas dépasser 8 € par opération, et 80 € par mois au maximum (ou 4 € par opération et 20 € par mois au maximum si vous êtes en situation de fragilité financière et souscrivez au service bancaire spécifique.

N’hésitez donc pas à vous renseigner sur le taux d’intérêt applicable à l’utilisation du découvert, qui varie selon les établissements. 

Les frais de tenue de compte

2/10
Les frais de tenue de compte

Ce sont les frais bancaires les plus courants, et parmi les plus inévitables. Ils correspondent aux coûts de gestion de vos comptes bancaires, qu’ils soient actifs ou inactifs. Dans la plupart des établissements, ils sont limités à 30 euros par an.

Toutefois, certaines banques en ligne ne facturent pas ce type de frais. 

Les frais de mise en place d'un virement

3/10
Les frais de mise en place d'un virement

Si vous effectuez des virements bancaires de manière régulière, soyez vigilants quant aux frais qui y sont souvent rattachés.

Bien qu’aujourd’hui, la plupart des banques proposent d’effectuer gratuitement des virements par internet (s’ils sont à destination de la zone euro), si vous préférez réaliser votre opération en agence, ou par téléphone, il faudra compter une commission bancaire. Ces frais sont propres à chaque établissement, mais ils peuvent aller jusqu’à 5 euros par virement. 

Dans le cadre d’un virement à l’étranger, les commissions peuvent être vertigineuses. Renseignez-vous auprès des établissements afin de connaître leurs taux en la matière si vous comptez transférer de l’argent hors de la zone euro.  

Voir la suite du diaporama

Les frais de dossier

4/10
Les frais de dossier

Généralement, l’ouverture d’un compte bancaire est gratuite et vous n’aurez pas à payer de frais de dossier. 

De nombreuses banques peuvent toutefois demander un versement initial pour valider son ouverture. Mais il ne s’agit pas de frais bancaires à proprement parler, puisque cette somme sera déposée entièrement sur vos comptes, sans retenue de l’agence. 

En revanche, pour toute demande de prêt (immobilier, à la consommation…), les établissements bancaires se réservent souvent le droit de “rémunérer” leur service d’analyse et de traitement de votre dossier. Ces frais peuvent être compris entre 500 et 15000 euros.

Les frais de rejet de virement ou de prélèvement

5/10
 Les frais de rejet de virement ou de prélèvement

Si vous effectuez un virement qui est rejeté, ou qu’un prélèvement supérieur à 20 euros arrive sur votre compte alors que celui-ci n’est pas assez provisionné, cela entraîne très souvent des frais. Certaines banques n’hésitent pas à facturer cher ce “service”. Ils sont toutefois plafonnés par la loi, à hauteur de 20 euros par rejet. 

Les frais d’utilisation de services “à distance”

6/10
Les frais d’utilisation de services “à distance”

Les services bancaires “à distance” permettent à leurs usagers de gérer leurs comptes et d’effectuer leurs opérations courantes (virements, consultations) sur internet. La grande majorité des banques ne font pas payer ces services, qui se sont largement démocratisés. Mais une poignée d’établissements facturent une commission, souvent mensuelle, pouvant aller de 1 à 4 euros par mois. N’hésitez pas à vérifier si c’est le cas de votre future banque. 

Les frais relatifs aux chèques

7/10
Les frais relatifs aux chèques

Les frais en cas de chèque sans provision

Si vous émettez un chèque sans provision, vous allez là aussi devoir vous acquitter de frais bancaires, parfois importants. En effet, votre banque est légalement tenue de vous envoyer un courrier vous avertissant que votre compte doit être réapprovisionné. Cette missive peut-être facturée jusqu’à 20 euros par la plupart des banques traditionnelles. En plus de la facturation de ce courrier, des frais annexes peuvent être appliqués. Ils sont limités par arrêté à 30 euros par chèque pour les chèques inférieurs ou égaux à 50 euros, et à 50 euros pour les chèques rejetés d’un montant supérieur à 50 euros.

Les frais d'opposition sur chèque 

Si vous perdez votre chéquier, ou êtes victime d’un vol,faire opposition à un ou plusieurs chèques entraînera aussi des commissions de la part de votre banque.   Ces frais sont habituellement d’environ 10 euros pour un chéquier mais peuvent aller jusqu’à 30 euros dans certains établissements. 

Les frais d’envoi de chéquier

Vous n’avez pas le temps d’aller chercher vos chéquiers en agence ? Sachez que de nombreux établissements bancaires facturent leur envoi à domicile. Selon MoneyVox, un tiers des banques françaises font payer ce service en moyenne 1,91 euros. Dans 75 banques, l’envoi est toutefois gratuit.

Les frais de retrait d’espèces et d'utilisation de la carte bancaire à l’étranger

8/10
Les frais de retrait d’espèces et d'utilisation de la carte bancaire à l’étranger

Si vous comptez voyager, alors restez attentifs aux frais bancaires qui peuvent s’appliquer lorsque vous êtes à l’étranger. Hors de la zone euro, ils peuvent être plus ou moins élevés en fonction des établissements, qu’il s’agisse de retrait ou d’utilisation de votre carte bancaire. Si elles sont généralement de 2 à 4% pour un retrait et de 3 à 4 euros par paiement, ces commissions peuvent aller du simple au triple d’une banque à l’autre.

Les frais d’utilisation d’un distributeur d’une autre banque

9/10
Les frais d’utilisation d’un distributeur d’une autre banque

La plupart des banques appliquent des frais lorsque vous retirez de l’argent  à l’aide de votre carte bancaire sur le distributeur d’un autre établissement. 

Dans certaines banques, les premiers retraits de ce type sont gratuits en zone euro (entre 1 et 5 retraits gratuits en fonction des établisements), puis ils sont facturés, en moyenne 1,50 euro par retrait.

D’autres facturent dès le premier retrait. Il est donc important de vous renseigner sur ces dispositions si vous comptez retirer de l’argent souvent. 

Les frais relatifs à la carte bancaire

10/10
Les frais relatifs à la carte bancaire

Cela vous a peut-être échappé, mais vous payez bien votre carte bancaire tous les ans. 

Les frais bancaires prélevés pour l'utilisation d’une carte bancaire classique sont généralement situés entre 60 € et 120 € par an dans la plupart des établissements. Pour une carte haut de gamme, ces commissions peuvent grimper jusqu’à 150 euros par an. Aujourd’hui, de nombreuses banques en ligne proposent toutefois certaines cartes bancaires gratuitement. 

Faire opposition à votre carte bancaire, en cas de perte ou de vol, n’est pas non plus gratuit. La commission bancaire moyenne en cas d’opposition de carte bleue est de 15 euros. Veillez à ce que votre nouvelle banque ne pratique par des tarifs abusifs en la matière. 

La demande d’une nouvelle carte bleue vous sera également facturée (en moyenne une dizaine d’euros). Même chose si vous oubliez votre code, ou que vous souhaitez en changer.