Les personnes âgées, dépendantes ou malades, ont besoin de soins à domicile, qui sont effectués par des infirmières à domicile. Il est possible de les rémunérer avec les CESU, mais quel est le tarif à prévoir ?
iStockIstock

Pourquoi recourir à une infirmière à domicile?

Publicité

L’infirmière à domicile est la professionnelle chargée d’effectuer des soins à des personnes qui nécessitent un suivi médical régulier: personnes âgées, malades ou dépendantes (partiellement ou totalement) notamment. Cette profession s’exerce seule, directement auprès du patient. L’infirmière à domicile prodigue différents soins à la personne: pose de pansement, prise de sang, perfusion, surveillance de pathologies chroniques, toilette, soins palliatifs… Cette assistante de vie effectue des soins médicaux, contrairement aux aides à domicile classiques qui accompagnent les personnes dans les actions du quotidien. Elle permet d’éviter les déplacements dans les hôpitaux et cliniques pour recevoir des soins.

Publicité

Infirmière à domicile: les tarifs à prévoir et l’aide des CESU

Si elle est conventionnée, l’infirmière à domicile applique des tarifs conventionnels pour les soins prodigués. Le patient paye directement l’infirmière à domicile. La Sécurité sociale prend en charge 60 % du tarif, le reste étant à la charge du patient, en fonction de sa mutuelle. Si cette assistante de vie n’est pas conventionnée, les tarifs diffèrent et le remboursement est moindre. Les tarifs de l’infirmière à domicile comprennent notamment - en plus de la prestation: l’indemnité forfaitaire de déplacement (environ 2,50 euros), les frais kilométriques (en France, par kilomètre parcouru, comptez 0,35 euro en plaine, 0,50 euro en montagne et 3,40 euros à pied ou à ski) et les éventuels dépassements d’honoraires. Il est possible de payer ses services avec des CESU. En effet, le CESU déclaratif concerne les services d’aides à domicile.