Réformera, réformera pas ? Après des semaines d'hésitations, Emmanuel Macron a fini par prendre sa décision. Il en a parlé aux Français lors de sa dernière allocution. Dès lors, faut-il craindre des évolutions concernant votre retraite ?
Réforme des retraites : ça y est, Emmanuel Macron a tranchéAFP
Sommaire

Il ne cache plus la philosophie de son texte. Emmanuel Macron, rattrapé une fois de plus par la crise du coronavirus Covid-19, continue à travailler sur la transformation de notre modèle de retraites. Après tout, ainsi que l’a déjà expliqué Planet, il s’agit à bien des égards de la "mère des réformes" ; qui aurait pu constituer un important pilier du quinquennat en cours. Initialement, le chef de l’Etat prévoyait un changement de paradigme particulièrement ambitieux, puisqu’il s’agissait de mettre à bas les 42 régimes spéciaux qui composent notre système actuel au profit d’une nouvelle structure, réputée universelle. Par essence, assurait alors l’exécutif, plus juste et plus lisible ; une analyse à laquelle n’ont pas souscrit tous les économistes…

Ce premier texte a été abandonné après une importante vague de grève en décembre 2019, immédiatement suivie d’une pandémie mondiale que nul ne saurait aujourd’hui ignorer. Cependant, depuis les débuts de la dégradation épidémiologique du pays, l’équipe gouvernementale a lâché plusieurs ballons d’essai dans l’espoir de reprendre ce large chantier… Quitte, parfois, à le remanier un peu. Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance à maintes fois plaidé pour une réforme paramétrique - qui touche aux paramètres de la retraite, donc - à défaut de pouvoir engager une refonte systémique - qui transforme en profondeur le système de retraite, donc. 

Réforme des retraites : quelle est la nouvelle philosophie d’Emmanuel Macron en la matière ?

Avant son élection, Emmanuel Macron assurait les actifs de sa volonté de ne pas repousser l’âge de départ. Pas question, alors, d’allonger la durée de cotisation nécessaire pour prétendre au taux plein. A l’évidence, explique Le Parisien, le président a changé d’avis sur la question. 

"Parce que nous vivons plus longtemps, il nous faudra travailler plus longtemps et partir à la retraite plus tard", a en effet admis le chef de l’Etat, à l’occasion de son allocution du lundi 12 juillet 2021. Il insiste : "L’âge de départ doit être plus tardif". Mais à partir de quand ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.