Ils ont rejoint le gouvernement en octobre 2018 et jouissent, pour la plupart, d'une fortune plus que confortable. D'autres, en revanche, sont criblés de dettes… Alors, qui de ces nouveaux ministres est le plus riche ?
Remaniement : connaissez-vous le patrimoine de tous ces nouveaux ministres ?AFP
Sommaire

Le patrimoine des nouveaux ministres : Emmanuelle Wargon et Agnès Pannier-Runacher

Toutes les deux membres du gouvernement depuis octobre 2018, Emmanuelle Wargon et Agnès Pannier-Runacher sont multimillionnaires. La secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances dispose d’un patrimoine immobilier dont la valeur s’élève à 1 730 000 euros, ce qui la rend imposable à l’impôt sur la fortune immobilière. Elle détient également 20 comptes courants sur lesquels sommeillent quelques 1 183 304 euros…

Agnès Pannier-Runacher possède aussi 7 instruments financiers, comme elle l’indique dans sa déclaration de patrimoine à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Cumulés, ils représentent un montant de 215 633 euros. Elle a également signé un contrat d’assurance-vie, souscrit auprès de la société générale. Sa valeur de rachat s’établit à 316 600 euros. Enfin, parce qu’elle aime l’art et les véhicules de luxe, elle s’est acheté un tableau estimé à 30 000 euros et une BMW qui vaut 56 000 euros.

Emmanuelle Wargon n’est pas non plus en reste : également imposable à l’impôt sur la fortune immobilière, elle est l’heureuse propriétaire d’une maison individuelle estimée à 1 500 000 euros, dans le Val-de-Marne. L’ensemble de ses 12 comptes bancaires ajoutent quelques 396 485 euros à sa fortune et deux de ses contrats d’assurance vie sont crédités de 151 475 euros chacun. Le troisième, enregistré au Luxembourg, peut être racheté pour… 2 645 015 euros, d’après sa propre déclaration.

Le patrimoine des nouveaux ministres : Marc Fesneau

Ministre chargé des Relations avec le Parlement depuis le 16 octobre 2016, Marc Fesneau n’est pas aussi riche qu’Agnès Pannier-Runacher ou Emmanuelle Wargon. A en croire sa déclaration à la HATVP, il lui reste quelques 125 797 euros de dettes à payer. Il a en effet souscrit 7 emprunts, dont deux sont déjà intégralement remboursés.

Le patrimoine immobilier du ministre s’élève à 632 500 euros. Il possède deux terrains, deux appartements et une maison individuelle. Certains des biens immobiliers ne lui appartiennent pas entièrement : c’est le cas des appartements qu’il détient partiellement. Il est le propriétaire d’une SCI à 50%. La valeur de ses parts est estimée à 53 824 euros. Cette SCI détient une maison individuelle de 120 m². La valeur vénale de sa quote-part est de 160 000 euros. En outre, le compte courant de la société est crédité de 75 000 euros.

Par ailleurs, il a également des parts dans trois autres entreprises, pour une somme totale de 4503 euros. Il compte aussi 2 instruments financiers pour un montant total de 6617 euros. Sans oublier ses 15 comptes courants qui, cumulés, rassemblent 68 182 euros. Enfin, il détient aussi 2 véhicules dont la valeur totale représente 15 000 euros.

Le patrimoine des nouveaux ministres : Christelle Dubos

Christelle Dubos est secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn. Non-imposable à l’IFI, elle possède un patrimoine immobilier fort de quelques 487 660 euros et composé d’une maison individuelle (220 m²) ainsi que de terres agricoles dans la Gironde (33).

Elle déclare également 3 contrats d’assurances-vie. Tous ont été souscrits chez Suravenir. Le premier est crédité de 40 347 euros tandis que els deux autres comptent chacun 12 4861 euros. Au total, elle peut compter sur quelques 290 069 euros d’assurance-vie.

Par ailleurs, elle possède aussi 8 comptes courants et autres produits d’épargne, indique sa déclaration de patrimoine à la HATVP. Cumulés, ils représentent 39 558 euros de disponibles. Sans oublier ses 5 véhicules, 4 "terrestres à moteur" et un bateau dont la valeur totale s’établit à 15 250 euros. D’après la déclaration, le navire, de marque Ultramar, ne vaudrait que 250 euros…

Enfin, Christelle Dubos n’est pas non plus sans dette. Il lui reste, indique-t-elle, 60874 euros à rembourser sur son dernier emprunt à hauteur de 1203 euros chaque mois.

Le patrimoine des nouveaux ministres : Gabriel Attal

Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, Gabriel Attal est presque millionnaire. Si sa déclaration de situation patrimoniale ne fait état d’aucune possession immobilière, ni même de parts dans une société civile, il n’en demeure pas moins à l’abri du besoin.

Et pour cause ! Le ministre a souscrit deux contrats d’assurance-vie dont la valeur totale de rachat s’établit à 916 538 euros. Il est également titulaire de 7 comptes courants et autres produits d’épargne, dont le solde groupé s’établit a 72 380 euros. Enfin, il possède aussi un Scooter Vespa, de la marque Piaggio dont la valeur vénale est estimée à 1200 euros.

Du reste, il doit encore rembourser deux emprunts, souscrits auprès de la Société générale. Pour son premier prêt, de modèle "in fine", il doit encore s’acquitter d’une somme de 400 000 euros. Le deuxième, un prêt tout ce qu’il a de plus standard doit être remboursé à hauteur de 841 euros par mois pour une durée de 24 mois. Il lui reste 14 195 euros à payer.

Le patrimoine des nouveaux ministres : Laurent Nunez

Laurent Nunez est ministre auprès du ministre d’Etat, le ministre de l’Intérieur. S’il est loin d’être aussi riche que la plupart de ses collègues, il reste loin d’être pauvre. Heureux propriétaire d’une maison individuelle de 160 m² dans le Cher (18) et d’un appartement de 35 m² dans le Var (83), il peut compter sur un patrimoine immobilier fort de quelques 266 000 euros.

Il est également le détenteur d’un PEA enregistré au Crédit Lyonnais, dont la valeur vénale s’établit à 11 095 euros, d’après sa déclaration de situation patrimoniale. Ainsi que d’un contrat d’assurance-vie, également souscrit auprès de LCL, dont la valeur de rachat est de 5076 euros.

Par ailleurs, il possède aussi 10 comptes bancaires dont le solde cumulé grimpe jusqu’à 208 503 euros. Cependant, il doit également rembourser quelques 85 852 euros dans le cadre d’un emprunt immobilier réalisé chez Le Crédit Lyonnais en 2006.

Le patrimoine des nouveaux ministres : Didier Guillaume

Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation depuis le départ de Stéphane Travert, Didier Guillaume est issu du groupe Rassemblement démocratique et social européen (RDSE). Il affiche un patrimoine immobilier solide, composé d’une maison individuelle de 250 m² dans les Pyrénées-Atlantiques (64) et d’un appartement de 50 m² construit dans la Drôme, dont il détient la nue-propriété à 50%. Au total ses possessions valent quelques 775 000 euros d’après sa déclaration de patrimoine à la HATVP.

Il a également souscrit un instrument financier dont la valeur vénale est de 6300 euros et possède de contrats d’assurance-vie chez la Caisse d’Epargne pour une valeur de rachar de 740 euros chaque.

Fort de 12 comptes courants et autres produits d’épargne, il peut mobiliser 127 165 euros au total. Cependant, il lui reste 189 165 euros d’emprunt à rembourser, à hauteur de 3415 euros par mois.

Enfin, il possède également deux véhicules "terrestres à moteur" (Citroen et Volkswagen), dont le premier coûte 20 000 euros et le second 30 000.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.