De plus en plus utilisé par les consommateurs pour limiter les risques de propagation du coronavirus Covid-19, le paiement sans contact est pour le moment limité aux achats de 30 euros maximum. Mais les autorités envisagent de relever ce plafond.
Paiement sans contact : le plafond bientôt relevé à 50 euros ?

Alors que la France a entamé sa quatrième semaine de confinement et que les autorités rappellent sans cesse l’importance des gestes barrières pour limiter la propagation du coronavirus Covid-19, le paiement sans contact s’est imposé comme le moyen de paiement qui, bien évidemment après le paiement en ligne, limite le plus les contacts. D’un simple coup de carte bancaire posée sur le terminal de paiement, les clients des magasins peuvent ainsi payer leurs achats. L’employé du magasin n’a pas à toucher la carte du client et ce dernier n’a pas à toucher les touches du clavier.  Problème : ce mode de paiement est limité aux achats de 30 euros maximum. Mais ce plafond pourrait bientôt être relevé. Les banques planchent en effet sur un passage de 30 à 50 euros pour augmenter l’utilisation de ce mode de paiement, rapporte Europe 1 qui croit avoir que "la décision doit être tranchée par les banques en tout début de semaine prochaine".

Paiement sans contact : les banques veulent éviter de reproduire le scenario de 2017

La question n’étant plus de savoir si les banques sont d’accord sur le principe mais plutôt de s’assurer que toutes seront techniquement en mesure de permettre cette augmentation de plafond.  "Concrètement, cela consiste à vérifier qu'il est possible d'adapter les terminaux chez les commerçants, mais aussi nos cartes bleues, à distance", a expliqué un grand banquier à Europe 1. Sa crainte et celle de ses confrères : que le scenario de 2017 se reproduise : "Lorsque le plafond était passé de 20 à 30 euros : il avait alors fallu changer toutes les cartes, ce qui avait pris trois ans. Cette fois-ci, "on doit être en mesure de tout adapter en un mois, une fois la décision prise".

Depuis de début de la crise sanitaire, le nombre de paiement sans contact s’est envolé. Mais pour autant, sa progression n’est que de 5% et ce, parce que le montant des achats moyen a lui augmenté : plus de quatre paiements sur dix sont désormais supérieurs à 30 euros. Le relèvement du plafond à 50 euros devrait donc accélérer la tendance.

Un élu demande la suppression de la commission bancaire pour les commerçants

Et alors que les commerces doivent s’acquitter d’une commission à chaque paiement sans contact réalisé chez eux, le député Union centriste (UC) de Haute-Savoie, Loïc Hervé, a voulu aller plus loin en suggérant au ministère de l’Economie de suspendre ces commissions. L’élu pointe en effet "‘les difficultés rencontrées par les commerçants, notamment en zones rurales, encore ouverts à ce jour’ pour proposer ce moyen de paiement, étant donné les taxes imposées", rapporte France 3.

 

 

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.