Le gouvernement élude les questions sur les fêtes de fin d'année et les chiffres de l'épidémie sont loin d'être bons. Serons-nous déconfinés pour Noël ?
Noël déconfiné : pourquoi ce n'est pas encore gagnéIllustrationIstock

25 décembre confiné, Nouvel An libéré ? Les fêtes de fin d’année sont dans 45 jours, un claquement de doigt à l’échelle de l’épidémie de coronavirus Covid-19. L’hypothèse d’une célébration de Noël sous confinement est dans toutes les têtes, alors que la circulation du virus commence seulement à connaître un "frémissement", avec des chiffres qui semblent enfin marquer le pas. La fin de l’année est encore loin… Mais pas tant que ça. Le gouvernement prend des pincettes depuis quelques jours et élude quelque peu les questions ayant trait aux fêtes de famille.

Fêtes de Noël : le gouvernement refuse de se prononcer

Pourra-t-on oui ou non célébrer Noël avec ses proches, comme chaque année ? Une chose est sûre, nous ne le saurons pas tout de suite. Les ministres bottent en touche lorsqu’il s’agit d’évoquer Noël, en premier lieu Olivier Véran qui se refuse à faire des pronostics pour les prochaines semaines. Invité sur France Inter dimanche 8 novembre, le ministre de la Santé a rappelé qu’il était encore "trop tôt pour juger de l’effet du reconfinement". Sous-entendu, il va falloir attendre pour avoir un début de réponse… "On a envie de faire Noël en famille, dans la joie, évidemment. On a envie de pouvoir le préparer dans la joie, mais on sait au fond de nous que vu la circulation du virus, on sait qu’à Noël, on fera attention aux gens qui sont autour de nous", a-t-il ajouté.

Des mesures pourraient donc être prises afin de protéger les plus fragiles et l’idée d’un couvre-feu est sur la table pour les fêtes de fin d’année. Olivier Véran assure tout de même que nous aurons "nécessairement de la lisibilité" à ce moment-là. "On est aujourd’hui début novembre. Aujourd’hui, l’heure est à la vague épidémique dans nos hôpitaux. Chaque chose en son temps". Le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari ne s’est pas plus mouillé, affirmant : "Je ne présage pas du tout de ce que sera la situation après le 15 décembre, à l’occasion des fêtes de Noël et après". Il faut dire que les chiffres actuels sur la pandémie ne sont pas des plus encourageants.

Vidéo : Covid : les sanctions des pays européens en cas de non-respect de l’isolement

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.