Les pompes funèbres sont débordées et les maires n'ont plus les moyens de répondre à leurs devoirs. Et alors que la pandémie de coronavirus continue de faire des dizaines de morts chaque jour en France, le gouvernement a décidé de revoir les règles relatives aux obsèques.
 Le gouvernement annonce de nouvelles règles pour les obsèquesIstock

Le ministère chargé des Relations avec les collectivités territoriales a répondu à l’appel au secours envoyé par l’Association des maires de France (AMF) en prenant toute une série de nouvelles mesures censées assouplir les règles relatives aux obsèques pendant la pandémie de Covid-19.

Adressée à tous les préfets de France, la note du gouvernement commence par réaffirmer certains principes : "Toute mesure visant à interdire l’accès aux pompes funèbres de personnes décédées du Covid-19 est discriminante", "le choix du mode de sépulture, voulu notamment par le défunt, a valeur légale et doit être respecté" et les opérateurs doivent pouvoir accéder au cimetière "de manière fluide". Puis le document précise ce qui change.

Jusqu’à six mois pour l’inhumation ou la crémation d’un défunt

Ainsi, le délai pour procéder à l’inhumation ou la crémation d’un défunt est passé de 6 jours à 21 jours, et même plus en accord avec le préfet de la zone concernée. Les familles qui souhaiteraient bénéficier d’un délai supplémentaire pourront également bénéficier d’un délai de six mois maximum. La note indique en effet que le dépôt des corps, placés dans un cercueil hermétique, pourra se faire pendant six mois dans un dépositoire (dispositif d’accueil temporaire). Les préfets de France ont d’ailleurs été appelés à identifier dans leurs départements des "lieux " où "les corps pourraient être conservés dans la dignité dans l’attente de leur inhumation", avait annoncé vendredi dernier la porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Ces mesures devraient permettre "d’offrir aux familles une possibilité d’attendre le retour d’une situation plus favorable pour organiser des obsèques conformes aux souhaits du défunt", souligne le gouvernement dans sa note.

D’autres mesures ont également été annoncées, notamment au sujet du déroulement des obsèques.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.